Imagens das páginas
PDF
ePub

- c H A PIT R E V II.

Tramarine est conduite dans le Sallon des merveilles.

LE Génie Verdoyant accom- . pagna Tramarine dans un pavillon de crystal, éclairé par des efcarboucles qui paroiffoient autant de Soleils. Une des faces de ce pavillon donnoit sur un parterre, émaillé de mille sortes de fleurs inconnues sur la terre, & qui répandoient dans l'air un parfum délicieux. Un concert d'un goût nouveau se fit entendre ;

on y chanta les louanges du

Génie Verdoyant & celles de la Prihceílè Tramarine : ce concert fini, elle fut conduite dans un Sallon de glaces magiques qui avoient la vertu de repréferater tout ce qui se passoit dans le monde.

La Princeíle , surprise de cetre merveille, dit au Génie qu'elle seroit bien aise d'apprendre ce qui étoit arrivé à Céliane, depuis que la méchante Turbulente les *avoit íi cruellement séparées. Fixez votre attention fur les glaces, dit le Prince, &c vos desirs feront remplis à l'instant. Tramarine regarde dans une de ces glaces, qui lui repréíèntc d'abord les jardins dèHfa Fée Bonine : Céliane y paroiflòit évanouie, 8c les femmes, commises pour garder la Princeílè, s'empreísoient pour la secourir ; leur trouble & leur inquiétude paroisibient dans leurs yeux. Revenue de cette foibleílè, elle la vit leur raconter son malheur ; son discours étoit interrompu par des sanglots, ses larmes couloient en abondance, & il sembloit que ses mêmes paroles se traioient sur la glace. Toutes les femmes de la Princesse , présentes à ce récit, paroiíibient au désespoir; maisl'état déplorable où se trouvoit la malheureuse Céliane, ne leur permit pas de la gronder fur fa négligence. Elle vit arriver ensuite la Fée Bonine qui, instruite de l'enlévement de Tira-marine, entre dans son cabinet pour y consulter íes grands Livres : elle fut long tems à les feuilleter avec une attention fíqguliere; puis , après avoir fait pluíieurs figures avec la grande pentacule de Salomon , pour obliger un des* Génies , Habitant de Pair , de descendre,afin dennstruiredir fort de Tramarine, elle force enfin , par ses conjurations , le Génie Jïël de venir lui apprendre que la Frinceííè est: Unie pour jamais au Génie Verdoyant } Prince des Ondins , & qu'elle est admise au fore des Immortels. La Fée , contente d'apprendre d'aussi bonne» nouvelles , se hâte d'en

feîre part à Céliane, en lui donnant le choix de rester attprès d'elle, ou d'être transportée dans tel Royaume qu'elle voudroît choisir. Céliane préfère la société de Boninc à tous les autres avantages que ía Fée offreit de lui faire.

Voyez à préíent, dit Verdoyant, le désespoir de Turbulente, il doit vous íervir de Comédie. Tramarine voit la Magicienne échevelée accourir au bruit éclatant qui frappa ses oreilles , lorsque le Gériie brisa & renversa le cachot qu'elle avoit hart par la force de ses enchantemens. Cette Mégere s'arraehoit les cheveux de désespoir, &c saisoit des hurlemens semblables à ceux de

« AnteriorContinuar »