Imagens das páginas
PDF
ePub

las de la nouvelle faveur qu'elle venoit de lui accorder, ordonna qu'il fût bâti un Temple vis-à-vis de la fontaine miraculeuse. Quelques Critiques trouveront peut-être ridicule que des femmes entreprennent de bâtir un Temple : je réponds à cela qu'une femme qui reçoit une éducation pareille à celle que l'on donne aux hommes, peut tout entreprendre. N'est ce pas des Hirondelles que nous tenons l'Art de bâtir? Quoiqu'il en soit , ce Temple fut achevé en peu de tems : il fut soutenu par vingtquatre colonnes de marbre blanc; au milieu s'éleve un piédestal de douze coudées de haut sur huit de face, repréíentant les attributs de la Déefle, dont la statue d'or & enrichie des plus beaux diamans est posée au milieu; autour du Temple est un cloître qui distribue plusieurs apparternens destinés à loger les filles consacrées au culte de la Déesse Pallas. La Reine nomma d'abord cinquante jeunes personnes qui furent choisies dans les plus nobles familles, lesquelles devoient , pendant dix années , n'être occupées qu'à chanter les louanges de la Déefle. Au bout de ce tems il leur étoit permis de sortir pour passèr dans les Troupes: tous les enfans qui devoient naître de ces Prêtresses étoient elevés dans le Temple , leur naissance leur donnant à tous les droits & les privilèges de íeurs meres.

Pentaphile, dont les vastes vues s'étendoient jusqu'aux tems les plus reculés, se crut obligée, par ce nouvel établissement, de faire encore une Loi qui tendît à augmenter la population , en ordonnant à tous ses Sujets de viíiter au moins une fois Tannée le Temple de la Déesse Pallas, & d'y prendre les bains salutaires , afin de contribuer , autant qu'il seroit en leur pouvoir, à multiplier le nombre des Amazones, qui doit toujours être

Ja richeílè d'un Etat, par mulation que chacune se donne pour se procurer le nécesíaire &l même les aiíances de la vie , &c pour contenir les peuples dans leur devoir. On ajouta que toutes celles qui contreviendroient à cette Loi, íoit en négligeant le culte qu'on devoir rendre à la Déeíïe , soit en recherchant la compagnie d'un sexe banni depuis long-tems par les Loix , serpient condamnées à être renfermées pour le reste de leurs jours dans la Tour des Regrets, fans égard à la jeunesse , ni à la naissance, ni aux dignités.

Çe Rit plus de vingt ans après ce grand événement que les Ambassadeurs du Roi de Lydie arriverent à la Cour de la Reine Pentaphile, oh ils furent reçus avec une magnificence digne de cette Princeíle. Comme, suivant les Loix du Royaume , ils ne pouvoienc séjourner dans ses Etats, l'audience leur'fut accordée fur le champ. La Reine, après avoir accordé leur demande , les renvoya avec de riches préíens , en les chargeant de lettres pleines de tendreíle pour le Roi son frere & pour la Reine Cliceria.

Pentaphile, charmée de la proposition que le Roi de Lydie lui faisoit faire de permettre que la Princeíle Tramarine fut élevée à sa Cour ,

nomma

« AnteriorContinuar »