Imagens das páginas
PDF
ePub

nomma les premieres Dames du Palais pour aller au devant de la jeune Princesse, la prendre fur la frontiere afin de la ramener avec les femmes de fa Suite. Un nombreux cortège d'Amazones fut commandé pour les accompagner. On prépara pendant leur voyage l'appartement que devoit occuper la jeune Princesse, qui fut à côté de celui de la Reine; sa Majesté voulant ellemême veiller fur la conduite des períonnes qui feroient chargées de 1 education de la Princeíle.

Quelques Critiques diront peut-être qu'on ne devoit pas craindre la séduction dans une Cour , ôc même dans un /, Part. B

Royaume où nul homme n*ofoit paroître , & que l'on pouvoic comparer à une République d'Abeilles dont les Bourdons font chassés à coups de flèches. Cependant quoique la Reine eût délivré ses Peuples de la dépendance des hommes, en leur faisant envisager la domination qu'ils s'étoient appropriée comme un joug tyrannique, & malgré le despotisme qu'elle avoit établi, elle fit néanmoins de mûres réflexions fur les abus qui pouvoien t s'introduire soit par des déguisemens ou d'autres intrigues des femmes de fa Cour. Elle n'ignoroit pas que leur société devient quelquefois aussi dangereuse que celle des hommes, sur-tout lorsque l'ambition ,v l'intérêt ou la jaloufie s'emparent de leur esprit. Ces différentes paíîions agisíent avec tant d'empire fur le cœur qui en est: flétri, qu'elles font souvent négliger les devoirs les plus eísentiels. U est: vrai qu'où il y a des hommes, ces paíîions se font íentir avec beaucoup plus de force, eux-mêmes les fomentent &c les animent; mais l'habitude que les hommes fe forment d'une profon* de dissimulation, fait qu'ils fçavent infiniment mieux cacher leurs défauts, fur-tout lorsqu'il s'agit de tromper un sexe trop foible &c trop crédule: d'ailleurs il s'étoit aussi introduit de nouvelles Sectes dans

ses Etats qui augmentoient ses

craintes; elle ne pouvoit donc

prendre trop de précautions

pour en garantir la jeune Pi in

ceílè.

Lorsque Tramarine fut arrivée à la Cour de Pentaphile, sa Majesté se chargea elle-mêrtìe de l'instruire de la religion & des loix de l'Etat, lui destinant le Trône qu'elle occupoit , & formant dès-lors le projet de lui résigner ía Couronne dès qu'elle seroit en âge de régner; ce qui néanmoins ne pouvoit arriver qu'après que la jeune Princeíse auroit donné des preuves de fa fécondité, en prenantles bains salutaires à la fontaine de Pallas.

Tramarine avoit à peine atteint sa douzieme année, qu'elle parut un prodige de beauté & d'esprit: toutes les graces Sc les talens étoient réunis dans fa. personne , il sembloit que la prudence eût chez elle devancé l'âge, rien n'échappoit à sa pénétration. Mais son eíprit &c ses lumieres ne servirent qu'à lui faire connoître qu'elle n'étoit pas faite pour patTer fa vie avec tout ce qui lentouroit , Sc , fans avoir d'objet déterminé , elle éprouvoit déja cette mélancolie qu'on pourroit mettre au rang des plaisirs , quoique souvent elle ne íerve qu'à en desirer de plus vifs. Déja Tramarine soupiroit , déja elle se plaisoit

« AnteriorContinuar »