Imagens das páginas
PDF
ePub

raisons des Magiciennes , ôc conclut enfin à remettre le Jugement de Tramarine jusqu'à son parfait rétablissement, puisque l'on ne pouvoit, sans une injustice criante, la condamner fans l'entendre. La Reine goûta ses raisons, ôc accorda deux mois de délai.

Bonine paílà ensuite dans Pappartement de Tramarine, qu'elle trouva dans un assoupiísement léthargique, ôc Liícine occupée à préparer des remèdes pour 1e íoulagement de la Princeíle.La Fée entretint Céliane , & l'instruiíit du malheur qui venoit d'arriver à Tramarine, la nouvelle ne s'en étoit point encore répandue à la Cour. Çéliane, surprise 8c désespérée, ne pouvoit comprendre par quelle fatalité les bains avoient produit fur elle un efter fi contraire aux vœux de toute la Nation. Son premier mouvement fut de croire que la Déesse, parce changement , vouloit abattre J'orgueil de quelques femmes qui s'étoient emparées du Gouvernement , pour le faire repayer entre les mains du Prince qui venoit de naître. Elle communiqua ses idées à Bonine qui les trouva très-fenfées, elle se promit même de les faire valoir , lorsqu'il s'agiroit de plaider la cause de la Princeíse ; mais elle n'ofoit lui en parler tout le tems qu'elle fut en danger, ce qui dura plus de six semaines.

Pendant que Bonine ne s'oecupoit qu'à adoucir les esprits en faveur de Tramarine , les mauvaises Magiciennes s'étoient^fait un plaisir malin de publier son aventure. La Reine accablée de douleur, se trouva néanmoins fort embarrassée sur le parti qu'elle devoit prendre; elle fit aílembler un Conseil extraordinaire , mais elle ne put empêcher les Magiciennes d'y présider. Bonine y soutint toujours avec feu les intérêts de Tramarine, & il fut enfin décidé de faire arrêter routes les personnes qui avoient accompagné la Princeíle au Temple, fans distinction de rang & de qualité.Quatre Conseilleres d'Etat furent nommées pour cet examen: cet ordre inquiéta la Cour Sc la Ville , & chacun.en raisonna suivant la portée de son génie.

Cependajit le rapport des Arbitres fut à la décharge de la Princesse , tout se trouva conforme aux Loix' de l'Etar. On fut ensuite faire la visite du Temple & des Prêtresses qui le déservoient , pour tâcher de découvrir s'il ne s'étoit point introduit quelque abus; & pour que personne ne pût échapper à cet examen , des Amazones furent commandées pour entourer toutes les avenues du Temple, avec un ordre précis qu'au cas de contravention, le coupable

ieroit íerolt fuir le champ sacrifié à la Déesse. .

Pendant ces recherches; Tramarine reprenant peu-à-peu íes forces, íe plaignoit souvent à Bonine & à sa chere Celiane de l'indifférenee de la Reine qui ne l'avoit point viíitée. Comme tout le monde siiit ceux dont la disgrace est presque assurée , dans la crainte d'être entraîné dans leur chute; c'est ce qui sit que toute la Cour avoit également abandonné Tramarine. Hélas ! je ne m'apperçois qoe trop qu'on me fuit, difoir cette malheureuse Princeíle. Cependant j'ignore ce qui peut occasionner ce refroidissement ; je crois du moins 1. Part. C

« AnteriorContinuar »