Imagens das páginas
PDF
ePub

ves qu'il falloit subir, pour se

rendre digne de la Princeílè.

Toutes les filles de ce Roi font élevées dans un Temple dédié au Soleil, dont elles ne peuvent sortir que pour se marier. Ce Temple est bâti sur le haut d'un rocher , son dôme s'éleve jusqu'aux nues, & la Mer sert de canal aux jardins qui l'entourent. Avant d'arriver à ce Temple, on doit passer par sept portes, qui font autant d'épreuves qu'il faut souffrir sans interruption : on les nomme les portes de faveur , parce que l'on regarde ceux qui ont eu le courage de les passer, comme les Favoris du Soleil , qu'ils adorent & mettent au nombre de leurs

[ocr errors]

Dieux; il est vrai que , sans une grace particuliere , il est presque impossible de pouvoir franchir toutes les difficulté» qui se rencontrent. Ce n'est cependant qu'en les surmontant , qu'ils peuvent acquérir cette gloire qui les immortalise. Ges sept portes sont des sept métaux difFérens qui rér

f>ondcnt aux sept Planettes, &C a derniere , qui ouvre l'enceinre du Temple, est d'or, comme le métal fur lequel préside le Soleil. Nul n'a droit d'entrer dans ce Temple sinon, le Roi, encore n'est-ce que par une porte secrette dont lui seul a la clef; mais tous les Princes & Gentilshommes de fa Suite font obligés de camper dans un Bois qui est derriere le Temple.

Des échafauds furent dressés en amphithéatre , en face de la premiere porte qui répondoit à toutes les autres; on y bâtit aussi de magnifiques loges pour y placer le Roi & toute fa Cour. II est bon d'àvertir le Lecteur que , dans ces climats , les jours font beaucoup plus longs que les nôtres. Le Génie Verdoyant, Tramarine &. leurSuite, aborderent au pied du rocher, au moment que le Roi & toute sa Cour arriverent pour voir commencer les épreuves. Le Prince des Ondins fit placer le char de son épouse dans un Golfe près du Temple, afin de la mettre à portée de voir des merveilles, qui paroîtront peutêtre incroyables à bien des personnes.

A-peine se íurent ils placés, que íe Roi parut précédé de l'elite de ses Troupes. Mille & mille enseignes, étendards , Sc drapeaux déployés flottoient dans les Airs, qui ferr vojent à distinguer les ordres & les rangs. Ces Troupes se rangerent en ordre autour de la loge du Roi, qui parut ensuite avec un front majestueux. Dès que le Roi fut entré dans fa loge , on donna le íignal , que les Tambours, les Fifres &c les Trompettes , annoncer rent par des íons éclatans» Alors plusieurs Champions fe présenterent pour être admis aux épreuves; mais les uns nc purent passer ia premiere porte , & les plus déterminés échouerent à la seconde. On commençoit à désespérer, lorsqu'il parut un jeune Chevalier d'une taille avantageuse : ce Chevalier étoit couvert d'une armure verte ; íur son écusson on voyoic la figure de Pallas , qui paroissoit gravée par main de Maître : la mort de ceux qui l'avoient précédé ne put l'intimider.

Tramarine frémit à la vue de ce Chevalier ; son cœur palpita de crainte qu'il n'eût le même sort que les autres. Quel dommage, dit cette Princesse au Génie, si la folle ambition

« AnteriorContinuar »