Imagens das páginas
PDF
ePub
[ocr errors]

bat. Les eaux de ce lac formoient, par leurs ondes agi. tées, un bruit semblable à un torrent. qui se précipite du haut d'une montagne escarpée. Après que ce vainqueur cut subi cette derniere épreuve, il s'avança vers le Temple du Soleil. Ce Temple est environné d'un double rang de colonnes de marbre jaspe; on voit au milieu du Temple, sur un piedestal, la statue de ce Dieu, donc la tête est ornée d'une couronne faite en forme de rayons, qui sont garnis d'efcarboucles.

Sous ce vaste portique que forme le double rang de colonnes qui environnent le Tem

for

ple, étoient rangées des deux côtés de jeunes filles. Ces enfans, tous choisis de la figure la plus agréable, avoient de longs cheveux bouclés qui fortoient sur leurs épaules ; leurs têtes étoient couronnées de fleurs, & ils étoient tous vêtus de bleu céleste. Plusieurs encensoient l'Autel avec des parfums admirables , d'autres chantoient les louanges du Soleil. On entendoit de toutes parts des accords parfaits, & les fons mélodieux de plusieurs instrumens, que des doigts délicats & légers faisoient mouvoir, jusqu'au moment que l'étoile de Vénus , favorable aux Amans, parut sur leur hé.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

misphere. Alors le Chæur''; rempli d'ardeur & d'allégresse allume: les torches nuptiales, en invoquant le Dieu de l'Hymen auquel l'Amour fournit ses traits dorés ; & ce fut au flambeau de ce Dieu qu'il al. luma sa lampe durable , & que , fe foutenant sur ses aîles de pourpre, il le plaît à régner avec lui. Ce n'est que par cer accord de l'Amour avec fon frere l'Hymen, qu'on crouve la raison, la fidélité, la justice & la pureté; & ce n'est que par l'Hymen que les noeuds du sang , les douces liaisons de pere , de fils & de frere , peuvent se former, lui seul préservant des

[ocr errors]

sources corrompues du crime.

Le son des trompettes se fic entendre lorsque l'on vit paroître le Grand-Prêtre suivi d'Amasis & des Prêtresses. Ce vénérable vieillard , pendant tout le tems des sacrifices, eut toujours la tête couverte d'un voile couleur de pourpre. Il s'avança ensuite pour consulter les entrailles des victimes qui palpitoient encore, & dont le sang fumoit de toutes parts, O Dieux, s'écrie-c-il ! Quel est donc ce Héros que le Ciel a envoyé dans ces lieux pour y opérer de si grandes merveilles ? En disant ces paroles, son regard devient farouche, fes yeux étincellent, & il semble

[ocr errors][ocr errors]

voir d'autres objets que ceux qui paroissent devant lui ; il fe trouble, ses cheveux se hérissent, son visage s'enflam me , &, élevant ses bras, il les tient immobiles; sa voix s'arrêre , il ne respire plus qu'à peine, il est hors d'haleine, & paroît ne pouvoir renfermer au dedans de lui l'esprit divin qui l'agite:

O heureuse Princesse, ditil dans son enthousiasme ! Que vois-je & quel est ton bonheur ? Dieux, couronnez votre ouvrage ! Et toi, poursuivit-il en s'adressant au Chevalier , noble Etranger dont les travaux ont surpassé ceux de tous les Mortels, puisse le

« AnteriorContinuar »