Le Voyageur de la jeunesse dans les quatre parties du monde, Volume 3

Capa
 

Opinião das pessoas - Escrever uma crítica

Não foram encontradas quaisquer críticas nos locais habituais.

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 381 - C'est donc là ce formidable volcan qui brûle depuis tant de siècles , qui a submergé tant de cités , qui a consumé des peuples , qui menace à toute heure cette vaste contrée , cette Naples où , dans ce moment , on rit , on chante , on danse , on ne pense seulement pas à lui. Quelle lueur autour de ce cratère ! Quelle fournaise ardente au milieu...
Página 218 - ... et s'il n'est pas trop scabreux et trop entrecoupé de grandes crevasses, il faut s'avancer au moins jusqu'à trois ou quatre cents pas pour se faire une idée de ces grandes vallées de glace. En effet, si l'on se contente de voir celle-ci de loin, du Montanvert, par exemple, on n'en distingue point les détails; ses inégalités ne semblent être que les ondulations arrondies de la mer après l'orage ; mais quand on est au milieu du glacier, ces ondes paraissent des montagnes, et leurs intervalles...
Página 174 - Palmyre fut un entrepôt naturel pour les marchandises qui venaient de l'Inde par le golfe Persique , et qui de là , remontant par l'Euphrate ou par le désert, allaient , dans la Phénicie et l'Asie mineure , se répandre chez, des nations qui en furent toujours avides.
Página 390 - Au sortir de la grotte, je me suis avancé parmi des champs couverts de hauts peupliers, unis l'un à l'autre par des vignes qui se suspendent à leurs fronts , sous lesquels croissent et passent , pour ainsi dire, tour-à-tour dans la même année trois ou quatre moissons différentes.
Página 228 - S'il n'en voit pas, il s'avance et s'élève toujours davantage ; mais, s'il en voit, il tâche de monter au-dessus d'eux et de les approcher en longeant quelque ravine ou en se coulant derrière quelque éminence ou quelque rocher. Arrivé au point de pouvoir distinguer leurs cornes, c'est à cela qu'il juge de la distance, il appuie son fusil sur un rocher, ajuste son coup avec bien du sang-froid et rarement il le manque.
Página 369 - ... villes chinoises, de celles même qu'on appelle villes de guerre. Dans l'intérieur de la cité, on voit d'autres tours fort hautes, et qui le paraissent encore davantage, en raison du peu d'élévation des maisons. Dans les rues on trouve des arcs de triomphe, des temples assez beaux, des monuments en l'honneur des grands hommes de la nation, et des édifices publics plus remarquables par leur étendue que par leur magnificence. Les boutiques sont ornées de porcelaines, d'ouvrages vernissés...
Página 225 - Saussure ; plusieurs d'entre eux m'ont attaqué sur la religion, sur la métaphysique, non point comme professant un culte différent du leur, mais sur des questions générales qui prouvaient des idées à eux et indépendantes de celles qu'on leur inculque.
Página 231 - ... plus chère, pour lui dire où est son corps, et pour la prier de lui faire rendre les derniers devoirs. D'après ce tableau fidèle de la vie des chasseurs de chamois, peut-on comprendre que cette chasse soit l'objet d'une passion absolument insurmontable ? J'ai connu un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme...
Página 76 - L'un d'eux, cependant, me parut avoir quelque chose de singulier dans sa .structure : je m'en approche, et je vois qu'il n'est pas, comme les autres, un monceau de terre couvert de gazon , mais un amas énorme de cailloux jetés sans ordre les uns sur les autres. Sa forme conique avait été altérée; et il semblait qu'on eût voulu en pénétrer l'intérieur pour le fouiller.
Página 161 - Par ce mot, on entend les plus notables des habitans , à qui l'ancienneté de leurs familles et l'aifance de leur fortune donnent un état plus diftingué que celui de la foule. Tous vivent répandus dans les montagnes par villages , par hameaux , même par maifons ifolées ; ce qui n'a pas lieu dans la plaine. La nation entière eft agricole : chacun fait valoir de fes" mains le petit domaine qu'il poffède ou qu'il tient à ferme.

Informação bibliográfica