O Arqueólogo português, Volume 10

Capa
Museu Nacional de Arqueologia e Etnologia, 1905
 

Opinião das pessoas - Escrever uma crítica

Não foram encontradas quaisquer críticas nos locais habituais.

Outras edições - Ver tudo

Passagens conhecidas

Página 22 - CARACTÈRES QUI SERVENT A LES DISTINGUER. LA période la plus obscure et la plus difficile à définir dans les sépultures de nos contrées, est celle du ive et du ve siècle, que j'appellerai de transition, c'est-à-dire de passage entre les Romains et les Francs, entre l'urne et le cercueil, entre l'idée chrétienne et le système païen. Le passage ne s'est fait ni subitement, ni complètement.
Página 38 - ... déblayée. On a dégagé deux larges avenues pavées de grandes dalles rectangulaires et bordées de monuments et de statues. Elles vont du port au théâtre situé au pied de la montagne. L'avenue de gauche longe le forum, les bains et la construction grandiose de l'époque romaine.
Página 406 - ... souvent de la mort des victimes. A ces arguments qui nous paraissent assez concluants pour prouver que la présence des os humains dans cette grotte ne représente pas un lieu de sépulture, nous pouvons en ajouter d'autres non moins valables, qui dérivent de l'examen du tableau que nous présentons. Ce tableau nous montre que la quantité de mâchoires inférieures est loin de toute relation avec les mâchoires supérieures, qui ne représentent pas le sixième des individus dont les autres...
Página 170 - IV, chap, i), où la croix s'implanta définitivement comme type principal sur une des faces d'une bonne partie des monnaies frappées pour la circulation, nombre de chrétiens, au lieu de chercher à se procurer des médailles spécialement de dévotion, prirent comme telles des pièces de monnaie marquées du signe sacré sous la protection duquel ils se plaçaient. Ce furent donc des monnaies au type de la croix qu'ils suspendirent à leur col ou cousurent à leurs vêtements, après les avoir...
Página 405 - ... composant le squelette, laquelle ne peut s'expliquer simplement par l'inhumation successive de cadavres dans le même endroit, ni par les ravages qu'auraient pu exercer sur eux les carnivores pénétrant dans la grotte, ni par la destruction due à des causes naturelles, comme l'humidité et autres. Il faut avant tout savoir que le dépôt supérieur de cette grotte fut entièrement extrait, et la grotte elle-même presque complètement vidée; tous les os qu'elle contenait ayant donc pu être...
Página 14 - Qua prominet, bis in semet recepto mari in tria promontoria dispergitur. Anae proximum, quia lata sede procurrens, paulatim se ac sua latera fastigat, Cuneus ager dicit: sequens, Sacrum vocant: Magnum, quod ulterius est.
Página 406 - Il faut enfin remarquer que la totalité des pièces obtenues est très loin de représenter autant de squelettes que l'indiquent les mâchoires inférieures, les astragales, malgré leur structure spongieuse, étant par une singulière anomalie les pièces relativement les plus nombreuses après les mâchoires inférieures et les cubitus; tandis que les os les plus résistants, comme les corps des fémurs et des tibias, sont ceux qui se présentent en moindre quantité, bien que les petits fragments...
Página 38 - L'avenue de gauche longe le Forum, les bains et les constructions de l'époque romaine. Celle de droite, coupée par des propylées à colonnes, conduit à l'agora grecque. On ya découvert un immense bas-relief de 2 mètres de hauteur sur 18 mètres de longueur, représentant des scènes de la vie de Marc-Aurèle. Les plaques de marbre viennent d'être envoyées au Musée de Vienne».
Página 405 - ENGEHBAND que je dois adresser mes remercîments. Toutefois, comme dans la description de la grotte de Furninha, j'ai indiqué l'existence du même nombre de 140 individus dans le dépôt supérieur de la grotte, il ne me reste point de doute que c'est dans cette description que Mr. HERVÉ et après lui Mr. ENGERRAND, ont puisé les arguments qu'ils gardent dans leur poche, pour m'adresser des reproches si durs. En effet, j'ai écrit (Compte-rendu de la 9...
Página 342 - Muitas ve\es volv' o demo \ as gentes por seus pecados. . . gaãdos [E 199] Como un palite1ro, que non guardava as festas de Santa Maria, começou a lavrar no seu dia de Março, e travessou-sse-lle a agulla na garganta que a non podia deitar; e foi a Santa Maria de Terena e foi logo guarido. /I.185r.a 5 Com' è o mund' avondado \ de maes e d' ocajões, assi é Santa Maria \ de graças e de perdões. Ca sse Deus soffr...

Informação bibliográfica