Bulletin de la Commission des antiquités de la Seine-Inférieure

Capa
H. Boissel, 1890
 

Opinião das pessoas - Escrever uma crítica

Não foram encontradas quaisquer críticas nos locais habituais.

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 77 - ... que dans leur imagination : et tous conspirant à bannir le vide , exercèrent à l'envi cette puissance de l'esprit, qu'on nomme subtilité dans les écoles , et qui , pour solution des difficultés véritables, ne donne que de vaines paroles sans fondement.
Página 105 - D'azur au chevron d'or, accompagné en chef de deux étoiles d'argent et en pointe d'un croissant du même surmonté d'un cochon d'argent (pas enregistré).
Página 215 - Bouillon , devenu sous-doyen du sacré collége , eut le plaisir d'ouvrir la porte sainte du grand jubilé du renouvellement du siècle, par l'infirmité du cardinal Cibo, doyen. Il en fit frapper des médailles , et faire des estampes et des tableaux. On ne peut marquer un plus grand transport de joie , ni se croire plus honoré et plus grand de cette fonction , qu'il ne devoit pourtant à aucun choix : ce lui fut une consolation après l'affaire de M.
Página xviii - Société libre d'agriculture , sciences , arts et belleslettres du département de l'Eure . à Evreux. Société académique , agricole , industrielle et d'instruction de l'arrondissement de Falaise.
Página 55 - La Commission des monuments est chargée expressément de veiller à la conservation des objets qui peuvent intéresser essentiellement les arts, et d'en présenter la liste au Corps législatif, pour être statué ce qu'il appartiendra.
Página 254 - La séance est ouverte à deux heures sous la présidence de M. le professeur BLAISE , assisté de MM.
Página 1 - Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts, de Rouen. Société libre d'émulation du Commerce et de l'Industrie de la Seine-Inférieure, à Rouen. Société centrale d'Agriculture de la Seine-Inférieure, à Rouen.
Página 135 - Jusqu'alors je n'avais point trouvé de livres qui pussent exciter ma curiosité ni la satisfaire. J'ai depuis souvent déploré la perte de cinq ou six années, les plus propres à cultiver l'esprit, que je passai sans rien apprendre que ce qu'on montre ordinairement à de jeunes filles, comme la musique, la danse, à jouer du clavecin, toutes choses pour lesquelles je n'avais ni goût ni talent , et où je ne fis aucun progrès.
Página 133 - St. -Louis étoit presque ruiné quand madame de Grieu en fut abbesse : une espèce de famine, qui désola la France quelques années après, acheva de réduire cette maison à la dernière misère. Les religieuses, mal nourries, examinèrent avec chagrin les dépenses qu'elles crurent faites en partie à leurs dépens. L'abbesse et sa sœur...
Página 347 - ... serement sans autre preuve faire, et sy jura ledit mons. Regnault de Bethencourt aux sains euvangilles de Dieu que jamaiz contre la teneur de ces presentes ne yra, aler ne venir ne fera par luy ne par autre, en aucune maniere, maiz renoncha generalment à toutes choses par quoy aller ou venir y pourroit. En tesmoing de ce nous, à la relacion dudit tabellion, avons mis à ces lettres le seel des dictes obligacions. Ce fu fait l'an de grace mil cccc " vingt et ung, le mardi dix neufiesme jour...

Informação bibliográfica