L'Ouvrier, Volume 7

Capa
1868
 

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 323 - Le sang coule à grands flots et la répression, au lieu d'intimider les esprits, n'en fait qu'augmenter l'exaspération. Je supplie Votre Majesté, au nom de la charité chrétienne et au nom des intérêts des deux Pays, de mettre fin à cette guerre d'extermination. Les institutions octroyées par Votre Majesté sont insuffisantes pour assurer le bonheur du Pays; la Pologne ne se contentera pas d'une autonomie administrative, elle a besoin d'une vie politique.
Página 323 - N'attendez pas, Sire, l'issue définitive du combat; il ya plus de vraie grandeur dans la clémence qui recule devant le carnage, que dans une victoire qui dépeuple un royaume.
Página 202 - Seigneur Dieu, toi qui durant tant de siècles entouras la Pologne de splendeur, de puissance et de gloire ; toi qui la couvrais alors de ton bouclier paternel, toi qui détournas si longtemps les fléaux dont elle a été enfin accablée, Seigneur, prosternés devant tes autels, nous t'en conjurons, rends-nous notre patrie, rends-nous notre liberté ! « Seigneur Dieu, toi qui, plus tard, ému de notre...
Página 262 - ... des horreurs dont il était environné. Ses amis tâchèrent de le gagner en lui représentant « qu'il ne devait point être d'une autre opinion qu» le parlement d'Angleterre. » « Si j'étais, dit-il, seul contre tout le parlement, je me défierais de moimême; mais j'ai pour moi toute l'Église catholique, ce grand parlement des chrétiens.
Página 40 - Voyage autour de ma chambre. — Expédition nocturne. — Le lépreux de la cité d'Aoste. — Les prisonniers du Caucase. — La jeune Sibérienne, i vol 9 fr.
Página 100 - ... précipices ! Pourquoi tant de confiance d'abord, puis tant de doute? La science de la vie n'est-elle donc destinée qu'à rendre impropre au bonheur ? Faut-il se condamner à l'ignorance pour conserver l'espoir ? Le monde et l'individu ne doivent-ils enfin trouver de repos que dans une éternelle enfance? Combien de fois déjà je me suis adressé ces questions ! La solitude a cet avantage, ou ce danger, de faire creuser toujours plus avant les mêmes idées. Sans autre interlocuteur que...
Página 337 - Dans plusieurs endroits, il est impossible de distinguer la place où furent les habitations ; on voit que la barbarie orientale a passé par là en y semant, comme toujours, la destruction et la mort. » A Ojkof, les Frères du couteau avaient converti l'église en bazar pour y vendre les produits de leurs sanglantes razzias.
Página 296 - ... affluer ici une foule de gens suspects. D'ailleurs, les paysans ne se soucieraient pas d'aller les prendre et les conduire ici de trop loin, et beaucoup sont délivrés ou s'échappent en route ; il faudrait donc y remédier et encourager les paysans à se conduire en fidèles sujets de l'Empereur. » C'est pourquoi vous êtes autorisé à payer à votre quartier même les récompenses promises pour les rebelles et les gens suspects amenés ; vous pouvez même, si vous en voyez la nécessité,...
Página 251 - ... service militaire, ils pourront s'affranchir de l'oisiveté, de la vie inoccupée qui leur pesait, aujourd'hui surtout où la diminution des années du service et le changement dans la manière dont on traite les soldats, mettent dans de tout autres conditions ceux qui entrent dans les rangs militaires. Un grand nombre de personnes désignées pour le recrutement et qui, absentes pour le moment, ignoraient le jour de la levée, ou pour d'autres raisons, n'avaient pas été trouvées à la maison^...
Página 323 - ... pour toujours le flot de sang et de larmes qui coule depuis si longtemps en Pologne. Pardonnez, Sire, la franchise de mon langage; mais le moment est trop solennel. Pardonnez à un pasteur qui, témoin de malheurs immenses , ose intercéder pour son troupeau '.»

Informação bibliográfica