Journal des savants

Capa
Éditions Klincksieck, 1862
 

Opinião das pessoas - Escrever uma crítica

Não foram encontradas quaisquer críticas nos locais habituais.

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 272 - C'est en vain qu'au Parnasse un téméraire auteur Pense de l'art des vers atteindre la hauteur : S'il ne sent point du ciel l'influence secrète, Si son astre en naissant ne l'a formé poète, Dans son génie étroit il est toujours captif; Pour lui Phébus est sourd , et Pégase est rétif.
Página 745 - Fecerat et viridi fetam Mavortis in antro procubuisse lupam, geminos huic ubera circum ludere pendentis pueros et lambere matrem impavidos, illam tereti cervice reflexa mulcere alternos et corpora fingere lingua.
Página 195 - Reine-mère étant persuadée que, pour être absolue sur ce jeune prince, il falloit que cette jeune princesse ne fût pas bien avec lui, elle travailla avec tant d'application et de succès à entretenir leur mésintelligence, que la Reine sa belle-fille n'eut aucun crédit ni aucune douceur depuis ce temps.là. Toute sa consolation étoit la part que la duchesse de Luynes, qui étoit remariée avec le duc de Chevreuse, prince de la maison de Lorraine , prenoit à ses chagrins, qu'elle tâchoit...
Página 69 - L., le mont Olympe et l'Acarnanie. Exploration de ces deux régions, avec l'étude de leurs antiquités, de leurs populations anciennes et modernes , de leur géographie et de leur histoire. Ouvrage accompagné de planches.
Página 450 - ... cérébraux, sans que leurs fonctions soient perdues. Une portion assez restreinte de ces lobes suffit donc à l'exercice de leurs fonctions. 2°...
Página 321 - Les Quatorze livres sur l'histoire de la ville de Louvain, du docteur et professeur en théologie Jean Molanus, publiés d'après le manuscrit autographe, accompagnés d'une notice sur la vie et les écrits de Molanus, de notes et d'appendices par PFX de Ram, recteur magn. de l'Univ. cath. de Louvain, membre de la Commission royale d'histoire Ibid., id., 1861, 2 vol. in-4.
Página 432 - ... prise à part, mais toutes trois unies et prises ensemble; de « même le mur est une partie de lui-même et du reste réunis, « c'est-à-dire de la maison entière, mais non pas de lui-même « tout seul : il précède lui et le reste réunis, mais il ne se pré« cède pas pour cela lui-même , car le mur a été avant d'être
Página 260 - ... de simples clercs. Si, de plus, on se rappelle l'importance que les lois barbares promulguées à cette époque donnent aux médecins et à la médecine, et si, d'un autre côté, on considère que, dans le Code lombard, publié par l'illustre Troja, on trouve des médecins désignés par leurs noms, pour un grand nombre de villes d'Italie, l'existence et la réputation spéciale, à une époque reculée, de l'École de Salerne ne seront plus un fait isolé dans l'histoire littéraire.
Página 369 - Si le genre est l'essence de l'individu, et s'il est tout entier dans chaque individu, de sorte que la substance entière de Socrate est en même temps la substance entière de Platon , il s'ensuit que , quand Platon est à Rome et Socrate à Athènes , la substance de l'un et de l'autre est en même temps à Rome et à Athènes, et par conséquent en deux lieux à la fois.
Página 150 - Ils soutiennent encore que lorsque l'homme meut la plume, ce n'est pas l'homme qui la meut; car ce mouvement qui naît dans la plume est un accident que Dieu ya créé. De même, le mouvement de la main qui, dans notre opinion, meut la plume, est un accident que Dieu a créé dans la main qui se meut. Dieu a seulement établi, comme habitude, que le mouvement de la main...

Informação bibliográfica