Numismatique de la Crète ancienne: accompagnée de l'histoire, la géographie et la mythologie de l'île

Capa
Impr. Protat frères, 1890 - 358 páginas
 

Opinião das pessoas - Escrever uma crítica

Não foram encontradas quaisquer críticas nos locais habituais.

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 196 - ... occupation, la guerre et le pillage. Tout dans les ruines de Téménia présente l'image de la guerre. La ville est située sur un plateau escarpé, inaccessible à l'est et au nord ; protégée par les monts Blancs, elle commande une partie de la côte et la vallée du Vlithias; de redoutables murailles l'entourent, et, dans l'intérieur de ces murailles, il ya autant de places fortes que de quarliers, que de maisons.
Página iii - Etudier la numismatique de l'île de Crète Dresser le catalogue des médailles. Expliquer les titres principaux et les motifs accessoires. Insister sur les rapports de la numismatique Cretoise avec les autres monuments trouves dans le pays, ainsi qu'avec les types de l'art asiatique et de l'industrie primitive de la Grèce. » Les mémoires devront être déposés au secrétariat de l'Institut le 3
Página 46 - Bibliothèque Royale de Paris. Le type du revers est absolument le même que celui de la drachme d'argent qui porte la légende KEPAITAN, et qui existe à Paris et à Londres. Seslini, considérant la conformité de types, n'a pas hésité à supposer des légendes identiques et avec une incompréhensible légèreté il a fait graver notre pièce de bronze (1) avec la légende complète KEPAITAN à une place où il n'existe pas la moindre trace de caractères dans l'original. Comme la présence de...
Página 46 - ... que celui de la drachme d'argent qui porte la légende KEPAITAN, et qui existe à Paris et à Londres. Seslini, considérant la conformité de types, n'a pas hésité à supposer des légendes identiques et avec une incompréhensible légèreté il a fait graver notre pièce de bronze (1) avec la légende complète KEPAITAN à une place où il n'existe pas la moindre trace de caractères dans l'original. Comme la présence de l'E lunaire l'embarrassait, il en fait un croissant au centre duquel...
Página 98 - Crétois lui enlevèrent la plus grande partie de sa flotte , pendirent les prisonniers aux antennes et aux cordages, et, déployant toutes leurs voiles, regagnèrent leurs ports, comme en triomphe. Plus tard , Metellus mit leur île à feu et à sang , et les enferma dans leurs châteaux et leurs...
Página 262 - Héraclès jeune nu, debout à g., vu de dos, les jambes écartées, brandissant de la main d. sa massue pour combattre l'Hydre de Lerne qui se dresse devant lui ; de la main g., couverte de la peau de lion, le héros saisit l'une des nombreuses têtes de serpent du monstre. Entre les jambes d'Héraclès, un crabe qui le pince au mollet.
Página 123 - ... père à peine né allaité par sa propre fille ! Je crois être en mesure de donner de ce type une autre explication aussi simple que naturelle. La légende AIKTYNNA ne se trouve pas en rapport direct avec le type qu'elle accompagne. Elle n'est point le nom de la figure féminine, mais le nom au nominatif de la ville qui frappa la médaille. Nous avons vu précisément...
Página 325 - Kenner, et était tout à fait étrange dans une ville maritime située dans un pays 'improductif, se justifie très bien à Cydonia : aucune ville de Crète ne possède une plaine plus fertile que celle qui l'entoure. Le type du temple, est le grand temple de Dictynna que possédait Cydonia. La nouvelle attribution a encore l'avantage de nous faciliter le classement des monnaies...
Página 324 - Si on les examine avec attention, on s'apercevra que le second est beaucoup plus embelli que le premier, ce qui prouve que le dessinateur n'a pas rendu ce qu'il voyait, mais ce que Sestini lui ordonnait de dessiner; de pareilles images ne sont donc dignes d'aucun crédit. Qui, du reste, parmi les numismatistes , ignore avec quelle incompréhensible légèreté Sestini fait graver des légendes là où jamais aucune trace de 1.

Informação bibliográfica