Imagens das páginas
PDF
ePub

LE QUÉRARD.

[ocr errors][merged small][merged small]

LE QUÉRARD.

ARCHIVES

D'HISTOIRE LITTÉRAIRE, DE BIOGRAPHIE
ET DE BIBLIOGRAPHIE FRANÇAISES.

COMPLÉMENT PÉRIODIQUE

DE LA FRANCE LITTÉRAIRE.

PAR L'AUTEUR

De la France littéraire, des Supercheries littéraires
dévoilées, etc., etc.

i... Joseph

Marie Quérard.

Arrière, camarades et éreinteurs ; mais à nous,
les hommes de vrai savoir et de conscience.

Ceci est un livre de bonne foi.

MONTAIGNE.

Première Année.

© PARIS

AU BUREAU DU JOURNAL,

Passage Dauphine, escalier H.

1855

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

LE QUÉRARD.

JOURNAL

DE BIBLIOGRAPHIE, D'HISTOIRE LITTÉRAIRE ET DE BIOGRAPHIE FRANÇAISES.

Qu'est-ce?

Encore une publication bibliographique de M. Quérard! va-t-on s'écrier. Et pourquoi non ? Y a-t-il encombrement? Ne reste-t-il donc plus rien à faire dans cette spécialité parce que nous avons déjà publié une bibliographie plus que séculaire et nos Supercheries littéraires dévoilées, qui ont été accueillies avec bienveillance par le public? Ce n'est pas notre avis. La bibliographie est susceptible de progrès aussi bien que toute autre branche des connaissances humaines, et nous voulons la faire progresser.

Un petit journal de bibliographie pratique nous a semblé manquer, non de critique littéraire, car nous en avons à foison, surtout depuis que nous n'avons plus de critiques. Dans cette opinion, nous avons conçu le plan de celui que nous publions aujourd'hui. Si les bibliophiles, sur les sympathies desquels nous comptons, nous abandonnent, c'est que nous nous serons trompés.

Notre journal, sans prétention littéraire, justifie son titre : c'est un complément aux indications hebdomadaires de la « Bibliographie de la France », souvent insuffisantes; seulement, nous avons voulu éviter son aridité, en admettant beaucoup de variétés, en faisant même de la critique qui rentre dans notre compétence, mais de la critique juste, consciencieuse. On ne retrouvera que rarement dans notre journal l'esprit de nos Supercheries littéraires, imposé par le thème choisi. Ce livre, tout sévère qu'il soit, était à faire Son but était de moraliser les écrivains. Nous n'avons point inventé les supercheries, nous les avons, pour ainsi dire, daguerréotypées : si quel

« AnteriorContinuar »