Revue critique d'histoire et de littérature, Volumes 1-2

Capa
Librairie A. Franck., 1866
 

Opinião das pessoas - Escrever uma crítica

Não foram encontradas quaisquer críticas nos locais habituais.

Índice


Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 296 - Recherches sur les monuments qu'on peut attribuer aux six premières d-ynasties de Manéthon, précédées d'un rapport adressé à M. le Ministre de l'Instruction publique sur les résultats généraux de sa mission en Egypte.
Página 112 - Parémiologie musicale de la langue française ou explication des proverbes, locutions proverbiales, mots figurés, qui tirent leur origine de la musique, accompagnée de recherches sur un grand nombre d'expressions du même genre empruntées aux langues étrangères, et suivie de la Saint-Julien des ménétriers, symphonie-cantate à grand orchestre, avec solos et choeurs, par Georges Kastner.
Página 305 - Quand Jean Renaud de la guerre revint, II en revint triste et chagrin. « Bonjour, ma mère. — Bonjour, mon fils! Ta femme est accouchée d'un petit. - Allez ma mère, allez devant; Faites-moi dresser un beau lit blanc; Mais faites-le dresser si bas Que ma femme ne l'entende pas!
Página 216 - Inventaire analytique et chronologique des archives de la chambre des comptes à Lille, publié par les soins et aux frais de la Société impériale des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille.
Página 350 - ... ceux de notre partie du monde, je dis nos contemporains, sont encore ceux qui ont réussi davantage à se donner des croyances d'apparence homogène. Il n'en va pas de même des Asiatiques. Ils sont tellement loin d'un pareil résultat, qu'ils n'en conçoivent même pas l'utilité; ils lui tournent le dos et leur préoccupation est moins de chercher, ainsi que nous, un état de vérité bien circonscrit, bien déterminé, clos de murs, garni de sauts de loups infranchissables à l'erreur, que...
Página 238 - On peut deviner tout ce que ces croyances mettaient de respect et d'affection réciproque dans la famille. Les anciens donnaient aux vertus domestiques le nom de piété: l'obéissance du, fils envers le père, l'amour qu'il portait à sa mère, c'était de la piété, pietas erga parentes; l'attachement du père pour son enfant, la tendresse de la mère, c'était encore de la piété, pietas erga libéras.
Página 32 - Dictionnaire topographique du département de l'Yonne, comprenant les noms de lieux anciens et modernes, rédigé sous les auspices de la Société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, par M.
Página 64 - Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque Impériale et autres bibliothèques, publiés par l'Institut impérial de France, faisant suite aux Notices et extraits lus au comité établi dans l'Académie des inscriptions et belles-lettres.
Página 295 - Denis de). — Galerie historique des comédiens de la troupe de Talma, notices sur les principaux sociétaires de la Comédie française, depuis 1789 jusqu'au trente premières années de ce siècle.
Página 281 - Pendant tout le moyen âge, les communautés religieuses avaient l'usage de notifier la mort de leurs membres et de leurs bienfaiteurs à un grand nombre d'églises et spécialement aux maisons avec lesquelles elles avaient conclu des associations spirituelles. La circulaire ou encyclique que dans ces circonstances on écrivait en tête d'un rouleau de parchemin renfermait des détails biographiques sur le défunt, et se terminait toujours par une demande de prières. Les...

Informação bibliográfica