Revue d'histoire et de littérature religieuses, Volume 3

Capa
M. A. Desbois, Alfred Loisy
É. Nourry, 1912
Includes section "Chronique bibliographique".
 

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 383 - Testament, ont été rédigés selon des procédés plus libres que ceux de l'historiographie moderne, et une certaine liberté dans l'interprétation est la conséquence légitime de la liberté qui règne dans la composition. L'histoire de la doctrine religieuse contenue dans la Bible accuse un développement réel de cette doctrine dans tous les éléments qui la constituent : notion de Dieu, de la destinée humaine, des lois morales. A peine est-il besoin d'ajouter que, pour l'exégèse indépendante,...
Página 460 - Il sera grand, et sera appelé le Fils du TrèsHaut ; et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père; et il régnera éternellement sur la maison de Jacob ; et son règne n'aura point de fin.
Página 11 - D'une façon non moins incompréhensible, ils émettent et ils reçoivent des forces, des vertus, des qualités, des actions mystiques, qui se font sentir hors d'eux, sans cesser d'être où elles sont.
Página 382 - Le Pentateuque, en l'état où il nous est parvenu, ne peut pas être l'œuvre de Moïse. Les premiers chapitres, de la Genèse ne contiennent pas une histoire exacte et réelle des origines de l'humanité.
Página 9 - Si elle émane de l'individu, elle constitute un mystère incompréhensible. Car puisque, par définition, elle exprime les choses autrement qu'elles ne sont, elle apparaît comme une sorte de vaste hallucination et de fantasmagorie dont l'humanité aurait été la dupe et dont on n'aperçoit pas la raison d'être. On comprend que, dans ces conditions, certains penseurs aient cru devoir en chercher l'origine première dans le sommeil et dans le rêve; car elle fait réellement l'effet d'une sorte...
Página 458 - Et lui dirent : Seigneur, nous nous sommes souvenus que cet imposteur a dit, lorsqu'il était encore en vie : Je ressusciterai trois jours après ma mort.
Página 7 - C'est des mythes et des légendes que sont sorties la science et la poésie ; c'est de l'ornemantique religieuse et des cérémonies du culte que sont venus les arts plastiques ; le droit et la morale sont nés des pratiques rituelles. On ne peut comprendre notre représentation du monde, nos conceptions philosophiques sur l'âme, sur l'immortalité, sur. la vie, si l'on ne connaît les croyances religieuses qui en ont été la forme première. La parenté a commencé par être un lien essentiellement...
Página 30 - ... d'individus. La généralité et l'apriorisme des jugements magiques nous paraissent être la marque de leur origine collective. Or, il n'ya que des besoins collectifs ressentis par tout un groupe, qui puissent forcer tous les individus de ce groupe à opérer, dans le même temps, la même synthèse. La croyance de tous, la foi, est l'eflet du besoin de tous, de leurs désirs unanimes.
Página 397 - Messie revenu sur la terre à cet effet, à la fin du monde, à la résurrection universelle et au jugement dernier. Lui mort, il fallait que l'union intime énoncée par le prophète entre sa venue et la fin du monde fût dissimulée ou niée, sous peine d'anéantissement pour la nouvelle foi. C'est à cette pieuse fraude que nous devons le Coran d'Abou Bekr et d'Othman
Página 426 - Et voici que l'ange du Seigneur se montra à lui et lui dit : « Zacharie , Zacharie , sors et convoque ceux qui sont veufs parmi le peuple et qu'ils apportent chacun une baguette et celui que Dieu désignera par un signe sera l'époux donné à Marie pour la garder. » Des hérauts allèrent donc dans tout le pays de Judée , et la trompette du Seigneur sonna et tous accouraient.

Informação bibliográfica