Imagens das páginas
PDF
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

fes talens ,. comme il devoit l’être de fes Etats. Les Dieux furent fourds à leurs prieres; la Reine mit au monde une Princeífeg l’on fit néanmoins beaucoup de réiouifiances à la naiffance de cette Ptinceflae qui fut nommée Trarnarine. Ophtes, curieux d’appren­ dre la deйinée d’un enfant fi long-terns defiré , ordonna à fon premier Miniftre d`aller confultcr l’Oraclе de Vénus. Il le chargea en même tems de riches préfenfs qui devoient fetvir à orner le Temple de la Déeífe. Lorfque la Pythie le fut mife fur le trépied , elle parut d.’abord agitée par. l’,EГ­ prit divin qui la rempliffoit; fes cheveux fe hé.riff`erent, tout

[ocr errors]

l’antre retentit d’un bruit femblable à celui du tonnerre,

‚ Alors fe fit entendre une voix

qui paroiffoit fortir du fond de fa poitrine, qui prononça que cet enfant, en prenant une forme divine, ne reverroit fon pere qu’après Га ruine.

Cette réponfe à laquelle il auroit fallu un fécond Oracle pour l’expliquer,. aíiligezt fen­ íiblement le Mimйre, qui revint à la Cour avec un vifage conßzcrné , n’o(ant annoncer

[ocr errors]

avoit prononcée par la bouche dela ythie. D’a ord il chercha quelque phrafe qui pût éclaircir la réponfe de l’Oracle , SC y donner un fens plus

favorable. Mais le Roi.juge.ant ,

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors]

Tramarine. Je voulois épar'gner à votre Mwjeйé la dou leur de l’entendre ; la voici:

[merged small][ocr errors][ocr errors]
« AnteriorContinuar »