Imagens das páginas
PDF

ves qu’il falloit fubir , pour fe rendre digne de la Princeffe. 'Toutes les filles de ce Roi font élevées dans un Temple dédié au Soleil , dont elles ne peuvent 'fortir que pour fe marier.'Ce Temple ей bâti fur le haut d’un rocher , fon dôme s’éleve jufqu’aux nues, 8: 1а Мег fett de canal aux jardins qui l’entourent. Avant d’arriver à ce Temple , on doit paffer par Гep‘: portes, qui (ont autant d’épreuves qu’il faut fouH­"rir fans interruptionzon les nomme 'les portes de faveur , parce que l’on regarde ceux qui ont eu le coprage de les paíi`er , comme les Favoris du Soleil, qu’ils adorent 8:

.mettent au nombre de leurs

[ocr errors]

une grace particuliere , il ell“, prefque impofiible de pouvoir franchir toutes lеs difficultés qui fe rencontrent. Се п’е& cependant qu’en lеs Гurmon­ tant , qu’ils' peuvent acquérir cette gloire qui les immortalife. Ces Гера .portes font des fept métaux différens qui ré­

ondent aux fept_Planettes,'> 8:

a derniere, qui.ouvre l’enceintc du Temple , ей d’or , comme le métal fur lequel préíНе le Soleil. Nul n’a droit d’entrer clans ce Tem le finon le Roi, encore deâ-ce que par une porte fеcrette dontlui feul а 1а clef; mais tous les Princes ё: Genrilshomrnes de fa Suite font obligés de cam

Ей]

per dans un Bois qui eй derriere le Tern е.

Des éeha uds furent dref­ (е; en amphithéatre , en face ide la premiere porte qui ré­ Рoндo}: :`t toutes les autres; on y bâtit aufïi de magnifiques loges pour y placer le Roi В: toute fa Cour. Il ell: bon d’a‘ veruit le Leŕlcur que , dans ces climats , les jours font beaucou plus longs que les nôtres. e Génie Veгdoyant , Tramarinc 8:’. leut5uite , aborderent au pied du rocher , au moment que le Roi 8: toute l‘`a_Cour arriverent Pour 'voir commencer les épreuves. Le Prince des Ondins .lit placer le char de fon époufe dans un Golfe près du Temple, afin de

Ёащпегсге a portée de voir des merveilles, qui paro'1`:ron't peutêtre incroyables à bien des

perfonnes. A­peine fe furent‘ ils placés , que le Roi parut précédé de l’élite de fes Trou s. Mille ét mille enfeignes, xiiteendards , éc dra eaux déployés flottoient ans les Airs, qui fervoient à diftinguer les ordres ё: les rangs. Ces Troupes Г: rangerent en ordre autour de la loge du Roi , qui parut enfuite avec un front majeflueux. Dès que le Roi fut entré dans fa loge , on donna le fignal , que les Tambours, les Fifres В: les Trompettes , annonce­ rent par des fons шагам. Alors plufieurs Champions fe

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

commeneoit à défefpérer, lorfqu’il parut un jeune Cßevalier d’une taille avanrageufe : се Chevalier étoit couvert d’une armure verte ; fur fon écuffon 'on voyoit la figure de Pallas , qui paroilfoit gravée par main

l de Maître: la mort дс ceux qui

l’avoient précédé'ne.put.l’intx.mider.

Tramarine frémir à larvûe de ce Chevalier; fon cœur palpita de crainte qu’il n’cût le même fort que les autres. Quel dommage, dit cette Princeffe au Génie, 11 1а folle ambition

[ocr errors][merged small]
« AnteriorContinuar »