Imagens das páginas
PDF

la charmante Tramarine;1’EI`time 8: l’Amitié qui vous accompagnent , ne me font plus douter du bonheur dont vous jouiffez.

Il еit vrai, dit le Génie, qu’avec votre fecours ces deux Divinités fe font jointes д; nous , añn de reiferrer les nœuds d’une union qui doit être éternelle; 8: mon premier objet, en vous vifitant, еit de vous en marquer ma reconnoifiance, 8evous féliciter en même tems de l’heureux choix que vous avez fait de la charmante perfonne qui vous accompagne. Il ей fi rare de voir à l’Amour un fincere attachement , que , s’il étoit connu dans le monde , on le

prendrait actuellement. pour. un de ces phénomenses qui ne paroi-fleur qzue rarement, pou: annoncer le bonheur dzes. Hu.mains. Cette grande victoire :l'était réservée qu'à la Primcefle Brillante qui , suivant toutes les apparences , ne doit plus craindre votre inconstance.

Favoue2, dit l'Amour., que

,depuis long-tems. j'avais ban

[ocr errors]

vous abandonné pour. toujours'

[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

riant: , depuis quand. l’Amour a­t`il' appris ís matalißtr Э C’ella ,

reprit се Dieu , depuis que j’ai' quitté mon bandeau. On s’en apperçoit aifément , dit le Prince, au choix que vous avez fait de l’aimable Brillante; 8: 1е plus grand éloge qu'on puifle lui donner, ей celui d’avoir feu fixer l’Amour par fes charmes. Mais, ditesmoi, avez-vous aufli renoncé pour toujoursà l’Olympe ?J’en auroisgrande envie , dit l’Amour; car rien п’ей à-préfent plus ennuyeux que ce féjour. Vous ne devez pas ignorer qu’une compagnie n’efl: атufame , qu’autant qu’on y ren­. contre d’aimab'les femmes; 8:f с’ей се qu’il ей très­rare d’y trouver. La vieille Cybelle ne fait plus que radoter; pour Ju­.

non, fa jaloulie la rend toujours de mauvaife humeur ; Cérès fent trop fa Divinité de Province, 8: n’a point cet air élégant que donne la Cour;

Minerve ell: fans cell`e armée .

comme un Don Quichotte, 8: toujours prête à combattre ; Diane ne fe plaît qu’à la chaffe , 8: nous rompt la tête avec fon cors: il ellt vrai qu’on pour

roit s’amufer 8: faire quelque'

petite partie avec ces deux Déellès; mais elles lont li farouches qu’ou ne leur oleroit ` dire un Ген! mot de galanterie. Hébé fait la petite fucrée depuis qu’elle a cédé fon emploi à Ganimede; les occupations de Pomone lui rendent les

mains trop rudes, malgré tou­'

« AnteriorContinuar »