Die Resultate der Sittengeschichte, Volume 1

Capa

No interior do livro

Opinião das pessoas - Escrever uma crítica

Não foram encontradas quaisquer críticas nos locais habituais.

Páginas seleccionadas

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 155 - Return, fair Eve ; Whom fliest thou ? whom thou fliest, of him thou art, His flesh, his bone ; to give thee being I lent Out of my side to thee, nearest my heart, Substantial life ; to have thee by my side Henceforth an individual solace dear. Part of my soul, I seek thee, and thee claim, My other half.
Página 155 - With thee conversing I forget all time ; All seasons and their change, all please alike. Sweet is the breath of morn, her rising sweet, With charm of earliest birds ; pleasant the sun When first on this delightful land he spreads His orient beams, on herb, tree, fruit, and flower...
Página 155 - My other half; with that thy gentle hand Seiz'd mine ; I yielded, and from that time see How beauty is excell'd by manly grace And wisdom, which alone is truly fair.
Página 103 - With love's light wings did I o'erperch these walls; For stony limits cannot hold love out ; And what love can do, that dares love attempt; Therefore thy kinsmen are no let to me.
Página 34 - Est-on seul, on sent sa misère, on sent qu'on a besoin d'appui ; on cherche un fauteur de ses goûts, un compagnon de ses plaisirs et de ses peines ; on veut un homme dont on puisse posséder le cœur et la pensée. Alors l'amitié paraît être ce qu'il ya de plus doux au monde. At-on ce qu'on a souhaité, on change bientôt de pensée. Lorsqu'on voit de loin quelque bien, il fixe d'abord nos désirs ; et lorsqu'on y parvient, on en sent le néant. Notre...
Página 151 - ... that blossom but to die; These here disporting, own the kindred soil, Nor ask luxuriance from the Planter's toil ; While sea-born gales their gelid wings expand, To winnow fragrance round the smiling land. But small the bliss that sense alone bestows, And sensual bliss is all this nation knows. In florid beauty groves and fields appear, Men seem the only growth that dwindles here, Contrasted faults through all their manners reign, Though poor, luxurious, though submissive, vain; Though grave,...
Página 153 - ... consacrée de tout temps à l'amour; près d'une jeune favorite, dont la pudeur ombrageuse ressemble à l'innocence, l'embarras à la timidité, l'effroi de la nouveauté au trouble du sentiment, et dont les yeux languissants, humides de volupté, semblent annoncer le bonheur et non l'obéissance, il est bien permis sans doute au brûlant Africain de se croire aussi heureux que nous. En amour tout le reste n'est-il pas convention ? A la vérité, nous nous sommes créé avec elle encore un autre...
Página 146 - Il devait donc y avoir dans toutes ces époques une habitude de courage chez les femmes ; et comme l'honneur de leur sexe tient à une fierté naturelle ; que c'est presque toujours la mollesse qui prépare la séduction ; que l'habitude de vaincre des périls, donne celle de se vaincre...
Página 6 - Deux hommes < ainsi unis pour leurs intérêts communs, doi» vent tout faire et tout risquer pour s'en• tr'aider et se secourir mutuellement : la mort » même , à ce qu'ils croient , ne les sépare que » pour un temps : ils comptent bien se rejoindre » dans l'autre monde pour ne se plus quitter ,
Página 90 - ... sauvage, et prononce des paroles qui ne signifient rien. Tantôt c'est un chant de guerre, tantôt une chanson de mort, quelquefois une attaque, ou une surprise ; car comme ces gens-là ne boivent que de l'eau, ils n'ont point de chanson à boire, et ils ne se sont pas encore avisés de mettre leurs amours en chant. Tandis qu'on chante, le parterre ne ces*e point de battre la mesure, en tirant du fond de la poitrine un hé, qui ne varie point.

Informação bibliográfica