Théâtre de Clara Gazul: comédienne espagnole, suivi de La jaquerie et de La famille Carvajal

Capa
Charpentier, 1874 - 447 páginas

No interior do livro

Opinião das pessoas - Escrever uma crítica

Não foram encontradas quaisquer críticas nos locais habituais.

Páginas seleccionadas

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 89 - Twill make your courage rise. Twill make a man forget his woe ; Twill heighten all his joy: Twill make the widow's heart to sing, Tho* the tear were in her eye. Then let us toast John Barleycorn, Each man a glass in hand ; And may his great posterity Ne'er fail in old Scotland.
Página 89 - His colour sicken'd more and more, He faded into age; And then his" enemies began To show their deadly rage.
Página 89 - They filled up a darksome pit With water to the brim. They heaved in John Barleycorn, There let him sink or swim. They laid him out upon the floor. To work him farther woe. And still, as signs of life appear'd. They toss'd him to and fro.
Página 88 - And they hae sworn a solemn oath John Barleycorn should die. They took a plough and plough'd him down, Put clods upon his head, And they hae sworn a solemn oath John Barleycorn was dead. But the cheerful Spring came kindly on, And show'rs began to fall; John Barleycorn got up again, And sore surpris'd them all.
Página 196 - Mais, dis-moi, qui t'a enseigné cela ? DONA MARIA. — Mais... je l'ai entendu dire... Ainsi, tu aimes un homme marié ? DONA FRANCISCA. — Tu sais que je ne suis pas trop dévote; et les deux années que j'ai passées en Angleterre m'ont appris qu'il ne faut pas prendre au pied de la lettre tout ce que les cagots nous content ici des hérétiques. — J'ai vu en Angleterre des prêtres qui ont des femmes et des enfants, et ce sont de très bons prêtres.
Página 238 - LE VICE-ROI. Ah! monsieur le licencié, vous voyez un homme bien malade! LE LICENCIÉ. Je suis désolé de l'apprendre. C'est donc cet accès de goutte qui a empêché Votre Altesse d'assister à la cérémonie de ce jour ? LE VICE-ROI. Je n'ai pas la goutte... C'est un bruit que répand Pineda : ce n'est qu'une enflure au pied. Je le sais mieux que lui. LE LICENCIÉ. Au surplus. Votre Altesse ne doit pas regretter de n'avoir pas assisté i ce baptême.
Página 53 - Moi, je m'appelle Charles Leblanc, lieutenant en premier dans la garde impériale, troisième bataillon, grenadiers. — Allons! buvez à ma santé, monsieur le baron. — Vous n'avez pas de verre. — Tenez, prenez le mien. — Morbleu ! à la guerre comme à la guerre ! Vous avez servi ? LE RÉSIDENT. Non pas dans l'armée... Mais j'ai servi d'une autre manière mon empereur et ma patrie. CHARLES LEBLANC. Dans la di... la diplomatie à coups de plume...
Página 52 - Nous allons prendre nos mesures. Puis, donnez-moi un lit ou une botte de paille, que je puisse dormir; car, mille noms d'un diable, j'ai le corps meurtri comme une pomme cuite. LE RÉSIDENT. Madame de Tourville devait passer à mon cabinet en ce moment, et je m'étonne qu'elle ne soit pas encore venue. CHARLES LEBLANC. Est-ce là votre déjeuner? Bon ! demandez un couvert pour vous. — A votre santé, petit papa... Nom d'une pipe!

Informação bibliográfica