Imagens das páginas
PDF
ePub
[blocks in formation]

DE LA BIBLIOTHÈQUE

DE M. VICTOR DE SAINT-MES

COMPOSÉE

D'UN CHOIX CONSIDÉRABLE DE TRÈS-BEAUX LIVRES

DANS TOUS LES GENRES

ET PRINCIPALEMENT D'UNE COLLECTION DE

CLASSIQUES FRANÇAIS ET ÉTRANGERS
En papier vélin et en grand papier vélin

Illustrés d'un grand nombre de portraits et de vignettes
SUIVI D'UN

CATALOGUE DE BELLES ESTAMPES

ANCIENNES ET MODERNES

DE PORTRAITS POUR SERVIR A L'HISTOIRE DE FRANCE

DE RECUEILS DE VIGNETTES FRANÇAISES ET ANGLAISES, ETC.

La vente aura lieu le 15 janvier 1849 et jours suivants
à six heures et demie de relevée

Maison SILVESTRE, rue des Bons-Enfants, no 30

Les adjudications seront faites par Me BONNEFONS DE LAVIALLE
Commissaire-priseur, rue de Choiseul, 11

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[merged small][ocr errors]

La Bibliothèque dont nous donnons ici le Catalogue se recommande par divers genres de mérite que les amateurs apprécieront sans peine, et que nous indiquerons suffisamment en disant que nous la croyons propre à satisfaire à la fois l'homme de lettres et le bibliophile.

Cette collection, faite avec soin, embrasse à peu près tous les genres, et l'on n'a rien négligé, rien oublié de ce qui méritait d'être recueilli. La littérature et l'histoire y tiennent le premier rang, mais il est resté de la place encore pour les bons livres de toutes classes et particulièrement pour quelques collections de grands ouvrages qui appartiennent à la section des beaux-arts.

On comprendra que, dans une bibliothèque telle que celleci, la littérature française doive occuper un rang tout à fait distingué. Et, en effet, il n'est pas un seul de nos grands écrivains, pas un seul peut-être de nos écrivains de second ordre, dont l'absence puisse faire naître un regret. Nous en dirons presque autant de la partie du Catalogue qui se rapporte à l'histoire. Ceci est pour le fond; quant à la forme, on a eu soin de n'admettre dans cette collection remarquable que les plus belles et les meilleures éditions de chaque auteur, et si, parmi ces éditions, le goût et l'habileté des imprimeurs avaient créé quelques exemplaires supérieurs par la beauté du papier, l'étendue des marges ou enfin l'élégance des accessoires de tout genre, ce sont là, en général, les exemplaires qui avaient été préférés. On peut donc s'attendre à trouver ici un très-grand nombre de livres imprimés sur papier vélin, sur grand papier vélin, et revêtus à l'extérieur d'une reliure élégante, quelquefois splendide, qui répond à tous égards à la dignité de l'intérieur.

Nous n'avons parlé jusqu'ici que du bon choix de ces livres,

de leur mérite intrinsèque, qui a bien aussi sa valeur; nous avons parlé de l'exécution typographique et de la beauté extérieure des exemplaires; pour la plupart des bibliothèques, nous n'aurions rien de plus à dire; pour celle-ci, il en est autrement. Elle se distingue en effet par un caractère qui lui est presque exclusivement propre et que l'on pourrait dire unique. Nous voulons parler, en nous exprimant ainsi, du luxe, de la prodigalité savante et pleine de goût avec laquelle la plupart des livres de cette collection ont été enrichis de figures, de vignettes, de dessins même, toutes les fois qu'un ouvrage comportait cette espèce d'ornement devenu fort à la mode et auquel, par imitation d'un mot anglais interprété à notre manière, nous avons donné le nom assez étrange et quelque peu ambitieux d'illustration. Ce mot admis, nous dirons que jamais le goût de l'illustration ne s'est, à notre connaissance du moins, appliqué plus en grand. On rencontre il est vrai, de temps en temps, dans quelques catalogues, certains auteurs de prédilection enrichis de figures accessoires; mais ici, on peut dire qu'il n'est pas un seul livre de quelque valeur, de quelque intérêt littéraire ou historique, qui n'ait reçu ce splendide et dispendieux ornement. Vues de lieux et de sites, aspects de monuments, sujets en action, portraits, tout a été recueilli pour orner ces ouvrages divers et nombreux, et, pour ne citer qu'un seul livre parmi tous ces livres ainsi décorés, nous indiquerons seulement le Voltaire (n° 1512), autour duquel viennent se grouper, comme autant de brillants satellites, douze mille huit cents figures de tout genre, parmi lesquelles les portraits comptent pour un chiffre de dix mille pièces. Ajoutons que dans cette abondance, cette profusion si l'on veut, la qualité n'a jamais été sacrifiée à la quantité, et que toutes ces gravures, toutes ces vignettes de tant de maîtres divers, se trouvent ici, en général, en épreuves de choix, et même très-souvent avant la lettre, avec les eaux-fortes, sur papier de Chine, etc. Les dessins originaux, qui se rencontrent çà et là ne laissent pas aussi de donner du prix aux divers ouvrages qu'ils décorent.

Il serait assez difficile, dans un Catalogue aussi considérable que celui-ci, d'indiquer les articles qui semblent dignes de la préférence; nous essaierons toutefois, non pas de porter un jugement, mais de noter, par un simple renvoi, les ouvrages

« AnteriorContinuar »