Imagens das páginas
PDF
ePub

[ocr errors]

planches. Les Plaisirs de l'isle enchantée, 1673, 9 pl. Relation de la Feste de Versailles, 1679, 5 pl. Les Divertissements de Versailles, 1676, 6 pl. Quatre parties en un vol. in-fol., mar. rouge, dos orné. (Rel. anc.)

Aux armes de Louis XIV.

257. NOUVEAUX DESSEINS pour graver sur l'orfeverie, inventés et gravés par le S' Masson. A Paris, chez J. Mariette, rue St-Jacques aux colonnes d'Hercules. In-fol., mar. vert. (Cuzin.)

6 pièces à toutes marges.

258. GERMAIN. Éléments d'orfévrerie divisés en deux parties de cinquante feuilles chacune, composés par Pierre Germain, Marchand orfèvre-joaillier à Paris. Se vend à Paris, ches l'Auteur, place du Carousel, 1748. 2 part. en un vol. in-4, veau brun. (Rel. anc.)

Le volume comprend 100 pl. d'orfèvrerie et d'argenterie par GERmain et ROETTIERS, gravées par Baquoy et Pasquier.

Exemplaire tiré sur papier fort.

Signature de GERMAIN sur le titre.

259. FORTY (Jean-François). Euvres de sculptures en bronze, contenant girandoles, feux, pendules, bras, cartels, baromêtres et lustres, inventées et dessinées par J.-F. Forty, gravées par Colinet et Foin. Paris, chez Chereau, s. d. In-4, demi-rel, veau rouge.

Titre gravé et huit cahiers composés chacun de 6 planches, soit 48 planches.
Suite rare.

260. PREMIER LIVRE de desseins de jouaillerie et de bijouterie inventés par Maria et gravés par Babel. Se vend a Paris, chez l'Autheur, rue et vis-à-vis le Temple, ct chez Buldet, rue de Gesvres, s. d. In-fol. obl., cart.

1 frontispice et 34 planches. Recueil rare.
BABEL, orfèvre et graveur, est mort en 1770.

261. BARBET DE JOUY. Les Gemmes et Joyaux de la Couronne, publiés et expliqués par Henry Barbet de Jouy, dessinés et gravés à l'eau-forte d'après les originaux par Jules Jacquemart. Paris, 1865. In-fol., fig. avant la lettre.

« Réunion de soixante planches dont chacune est un chef-d'œuvre. » (Béraldi, Les Graveurs du XÎX® siècle, 202-206.) Première édition.

OEUVRE DE GEOFROY TORY.

262. HEURES, à la louange de la Vierge Marie selon lusage de Rome. Esquelles sont contenues les quatre passions, le service commun pour le temps d'apres Pasques, et pour le Caresme, le service de l'advent, et du dit advent jusques a la Purification Nostre Dame. Pareillement, les heures de la Croix et du Sainct Esperit, les sept psaumes, vespres, vigiles, et commendaces des trespasses avec raisonnable nombre doraisons, et suffrages des saincts et sainctes.

A la fin sont les heures de la conception Notre Dame, et le symbole de Athanase, le tout au long, sans y rien requerir, est tres correcte, en bonne orthographie de poincts, daccens, et diphtongues situes aux lieux a ce requis. Et sont a vendre par Maistre Geofroy Tory de Bourges, libraire demourant a Paris sus petit pont, joignant lhostel Dieu a lenseigne du pot casse. MENTI BONE DEUS Occurit. In fine: Ces presentes heures a lusage de Rome furent achevees de imprimer le mardy dix septieme jour de janvier mil cing cent vingt cinq [1525]: pour Maistre Geoffroy Tory de Bourges, libraire demourant a Paris, sus petit pont, joignant lhostel Dieu, a lenseigne du Pot-Casse. MENTI BONE DEUS OCCURIT. SIC UT, VEL UT, NON PLUS. In-8, mar. brun.

Coll. 152 ff. non chiffrés. Signé A à T par huit ff. 13 grandes figures. 16 encadrements différents autour des pages. Sur le titre la petite marque de Tory; sur le dernier f. la grande marque.

Ces Heures ont paru également avec l'adresse de Simon de Colines et la date de 1524 sur le titre. Ce titre est placé dans un encadrement qui ne se trouve pas dans les exemplaires à l'adresse de Geofroy Tory. L'achevé d'imprimer est de 1525. La date du privilège est 1524.

Les Heures de la Vierge, premier essai de Tory dans ce genre, sont restées son chef d'œuvre. Il les a préparées dans les années qui ont suivi son retour d'Italie, vers 1518, en même temps qu'il achevait le manuscrit décrit au présent Catalogue sous le n° 7 et daté lui-même de 1524.

[ocr errors]

263. HORE IN LAUDEM BEATISSIME VIRGINIS MARIE: secundum consuetudinem Ecclesie Parisiensis. Venales habentur Parhisiis, apud Magistrum Gotofredum Torinũ Biturigicum: sub insigne vasis effracti: Gallico sermone. Au pot casse. In fine: - Ces presentes heures a lusage de Paris privilegiees pour dix ans commenceans a la premiere date de leur impression furent achevees dimprimer le vingt deuxiesme iour d'Octobre 1527 par Maistre Simon du bois imprimeur pour Maistre Geofroy Tory de Bourges qui les vend a Paris a l'enseigne du pot casse. In-8 goth., fig., mar. rouge.

Exemplaire sur VÉLIN.

Ce beau volume imprimé en rouge et en noir est orné de 15 grandes

figures sur bois, et chaque page est comprise dans une élégante bordure, avec fleurs, papillons, oiseaux, fruits, etc., à l'imitation des manuscrits. On trouve aussi dans ces bordures l'F couronné, la Salamandre et les armes de France, celles de Louise de Savoie, d'Henri d'Albret et de Marguerite de Valois.

Ce sont les Heures à la moderne, dont il est parlé au privilège de 1524. Dans cet exemplaire le trait des figures et des encadrements est rehaussé en or et en couleurs. Ce procédé d'enluminure est tout à fait particulier aux heures de Tory.

On connaît plusieurs exemplaires ainsi décorés, entre autres celui de 1527 qui est à la Bibliothèque nationale et un exemplaire de 1525 qui est au Cabinet des estampes.

264. HORE in laudem beatiss. Virg. Mariæ ad usum Romanum Venales extant Parrhisiis ad insigne vasis effracti. — In fine: Hujus modi Horæ, nuper absoluebantur a prælo Colinao, die vicesimaprima Octobris anno domini 1527, pro magistro Gotofredo Torino Biturigico Bibliopola, ad insigne vasis effracti, Parrhisiis commorate, ubi venales benivolis onibus amicabiliter extat. Pet. in-8, fig., mar. rouge, dos et plats ornés, tr. dor. (Anc. rel. italienne.)

Coll. 184 ff. Sign. A-Z par huit.

Un des plus rares volumes d'Heures publiés par Geofroy Tory. On n'en cite que trois exemplaires, deux imprimés sur vélin qui se trouvent à la Bibliothèque Nationale et à la Bibliothèque de l'Arsenal et celui-ci imprimé sur papier.

Le livre est orné au titre et au dernier feuillet de la marque de Tory, le Pot cassé; chaque page est entourée de bordures variées et le volume contient 16 grandes planches gravées au trait dans des encadrements en forme de portiques. Ces figures sont délicatement miniaturées en or et en couleurs ainsi que les bordures des pages qui leur font face. Les exemplaires de la Bibliothèque Nationale et de la Bibliothèque de l'Arsenal sont également coloriés. C'est l'enluminure qui s'exécutait dans l'atelier même de Tory.

L'exemplaire de la Bibliothèque Nationale a été acheté à la vente de M. Jordan, amateur lyonnais. Il venait de Milan et c'est celui qui a servi à Brunet pour sa description. Ces heures ont été réimprimées par Mallard en 1538. Il y avait un exemplaire de la réimpression à la vente Ashburnam faite à Londres en 1897, no 2039 du cat.

L'exemplaire de la Bibliothèque de l'Arsenal est incomplet du premier et du dernier feuillet.

265. CY COMMENCE UNE PETITE INSTRUCTION ET MANIÈRE de vivre pour une femme séculiere. Comment elle se doit conduire en pensées paroles et œuvres tout au long du jour pour tous les jours de sa vie pour plaire a Notre Seigneur J. C. et amasser richesses célestes au profit et salut de son ame. S. l. n. d., in-8 de 24 ff. non chiffr., fig. sur bois.

S'ENSUIT UNE DÉVOTE MÉDITATION sur la mort et passion de notre sauveur et redempteur Jesus Christ. avec les mesures mises de place en place ou nostre Seigneur a souffert pour nous. et le voyage et oraison du mont de Calvaire, et aussi une méditation pour l'espace dune basse messe. S. l. n. d., in-8 de 28 ff. chiffr., fig. sur bois. Deux parties en 1 vol, in-8, mar. brun, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet.)

Ces deux plaquettes, peut-être uniques, nous offrent plusieurs bois gravés par G. Tory. M. A. Bernard ne les a pas connues. Quoique sans lieu ni date, comme elles se trouvaient à la suite d'un traité de Saint-Bonaventure, (Traité qui est dict l'Arbre de la Croix. Paris, Simon Vostre. S. d. circa 1529), la similitude des caractères permet de leur assigner le même éditeur.

Elles sont ornées de figures sur bois parmi lesquelles plusieurs portent la croix de Lorraine accompagnée de monogrammes différents.

Les titres sont entourés d'arabesques qui rappellent les encadrements des heures de 1525 et tout particulièrement la belle capitale de la première ligne du Champfleury. Ils portent la petite croix de Tory. Le titre de la première plaquette présente une particularité intéressante. Sur ce titre se trouve une Salutation Angélique portant également la croix de Lorraine et en plus le monogramme G.

Dans le cours du texte on rencontre de grandes lettres à fond criblé dont une porte la croix de Tory plusieurs fois répétée.

Dans la seconde plaquette, outre le titre, on trouve une Annonciation et un Christ en croix portant également la marque de Tory. Le Christ en croix a en plus le monogramme G.

Il y a deux autres bois, l'un avec le monogramme L. R. et la croix de Lorraine, l'autre avec le monogramme G. M.

Ces deux plaquettes me viennent d'un amateur de Besançon, M. de Contréglise, qui eut l'obligeance de me les céder et les détacha lui-même du vol. de Simon Vostre.

266. HORE in laudem beatiss. Virginis Mariæ ad usum Romanum. Parrhisiis, apud Gotofredum Torinum Biturigicum regium impressorem. MENTI BONÆ DEUS OCCURIT. Cum privilegio summi Pont. et Regis Christianiss. ad decennium et ultra, ut in calce hujus operis patet. In fine: - Parrhisiis, ex officina Gotofredi Torini Biturigici, regii impressoris, ad insigne vasis effracti anno salutis 1531 die XX mensis octobris. In-8, mar. Lavallière, fil. à froid, dent., dorure à petits fers, dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet.)

Imprimé sur papier en rouge et noir, caractères romains. Sign. A.-V. par 8 ff. Dans cette nouvelle édition Tory a employé de nouveau les cadres de l'édition de 1525 en y ajoutant quatre figures nouvelles aux ff. H 8 — L 6 R7V 3, et en entourant les grandes planches des beaux portiques qu'il venait de graver pour la décoration des deux plaquettes parues en 1530 et 1531: Le Sacre et Couronnement de la Reine et L'entrée de la Reine.

Le titre est orné du cadre qui figure sur les exemplaires des heures de 1524 au nom de Simon de Colines.

Au verso du dernier feuillet Tory a mis la belle marque qui avait paru pour la première fois dans le Champfleury, 1529. Tory a encore ajouté à ces Heures une grande planche hors texte oblongue et par conséquent repliée, qui représente le Triomphe de la Vierge. Cette planche est placée à la fin du cahier D.

Elle se rencontre très rarement. Bernard dit l'avoir vue dans un exemplaire de la réimpression de ces Heures faites par Mallard en 1542.

267. HORE Beatissimæ Virginis Mariæ ad usum Romanum. Parisiis, sub signo vasis effracti, 1540. Cum Privilegio. In-12, veau à compartiments et émaux de couleur. (Rel. du XVIe siècle.)

Ces Heures ont été publiées par Mallard le successeur de Tory. Il y a placé les figures de l'édition des Heures à l'antique de 1527. On en compte une de plus que dans l'édition de 1527, parce que la planche du Crucifiement est en double. Mais Mallard n'a pas réimprimé les cadres de 1527.

Cette édition n'est pas signalée par Bernard et est restée inconnue jusqu'à la découverte du présent exemplaire. Il est malheureusement incomplet des feuillets de la fin, et par conséquent de celui où devait se trouver l'excudit de Mallard. Mais il ne lui manque aucune des figures.

Sur le titre la marque du pot cassé.

268. HORE in laudem beatissimæ Virginis Mariæ ad usum Romanum. Parisiis, apud Oliverium Mallardum sub signo vasis effracti, 1542. Cum privilegio.- In fine: -Excudebal Parisis Oliverius Mallard, bibliopola Regius, sub signo vasis effracti, 1542. Cum privilegio. In-8, veau fauve, à compartiments de couleur, tranche ciselée et dorée. (Rel. du XVI siècle.)

Imprimé en rouge et noir sur papier, lettres romaines. Sign. A à Y, par 8 ff.

Ces Heures sont une seconde édition de celles que Tory avait publiées à une date inconnue et dont on ne connaît pas d'exemplaire. Mallard en a trouvé les bois dans le fond de Tory et les à édités à nouveau.

Les pages sont encadrées d'ornements dits à la moderne dans le genre des grandes Heures de 1527. Ces Heures de 1542 sont le diminutif des Heures de 1527 à la moderne, comme les Heures de 1527 à l'antique sont le diminutif des Heures éditées en 1525.

Dans la marge des encadrements on trouve les F couronnés de François Ier; un écu en blanc qui rappelle son veuvage, les L couronnés de Louise de Savoie, l'écu de France, le même écartelé de Savoie, la salamandre et les armes de la ville de Bourges.

Elles sont ornées de 19 planches :

La Salutation Angélique en 2 parties qui se font face.

La Visitation en 2 parties.

Notre-Seigneur sur la Croix 1.

La Pentecoste 1.

L'Adoration des bergers, 2 planches en regard.

L'Annonciation, 2 planches en regard.

L'Adoration des Mages, 2 planches en regard.

La Circoncision, 2 planches en regard.

Le Massacre des Innocents 1.

Le Couronnement de la Vierge 1.
Bethsabée au bain 1.

Le triomphe de la mort 1.

La Sainte Trinité 1.

Ces planches sont au trait et d'une grande finesse; elles ont été gravées par Tory. Quoique sa marque ait été effacée, on voit encore la trace de la croix de Lorraine sur le filet qui entoure les bois. Une parcelle est restée adhérente au filet du bas.

269. HORE IN LAUDEM BEATISSIME VIRGINIS MARIÆ ad usum Romanum. Parisiis, apud Simonem Colinoum, 1543. In-4, réglé, fig., veau, tr. dor. et ciselée. (Rel. anc.)

Coll. 176 pp. non chiffrées. Sign. A-Y par8. 14 figures. 20 encadrements différents.

Ces Heures, comptées parmi les plus belles de la Renaissance, sont justement attribuées à Tory, bien qu'il soit mort en 1533; Tory travaillait pour Simon de Colines et les belles planches de ces Heures qu'il avait

« AnteriorContinuar »