Imagens das páginas
PDF
ePub
[blocks in formation]

And Manhood fused with female grace,

Iu such a sort the child would twine

A trustful hand, unasked with thine,
And find its comfort in thy face.

ALPRED TENNYSON's In Memoriam.

IN THREE VOLUMES.

VOL. I.

LONDON:
W. SHOBERL, PUBLISHER,
20, GREAT MARLBOROUGH STREET.

1851.

[blocks in formation]
[ocr errors][merged small]

DÉDICACE

À LA

COMTESSE HENRIETTE D’ANGEVILLE.

Très chère, et bien dignolAmie. , Voyez comme la vanité se mêle de tout dans ce monde ! même de l'amitié la plus sincère, et de la reconnaissance la plus profonde; car je vous avoue que me voici toute glorieuse de pouvoir ainsi associer mon nom au vôtre, par l'intermédiaire d'une dédicace. Mais, comme Plutarque a bien dit dans sa Vie d'Alexandre: “Ce n'est pas toujours dans les actions les plus éclatantes que se montrent davantage les vertus, ou les vices des hommes ; une action ordinaire, une parole, un badinage, font souvent mieux connaître le caractère d'un honime, que des batailles sanglantes, des siéges et des actions mémorables."

Et moi, chère amie, je veux suivre un aussi bon exemple; et puisque vous avez si long-temps posé en ami modèle--c'est dans votre cœur d'or, dans vôtre zèle perspicace, dans votre dévouement infatigable, dans vôtre haute intelligence, (qui ne se voile jamais parcequ'elle est toujours éclairée par le cæur) que je veux puiser mon éloge de vous :—toute rará avis que vous êtes-espèce de Sévigné tramé Bayard! car pour la correspondance vous pouvez au pied de la lettre prendre vôtre place à côté de la première, et pour le courage, et la loyauté, tenir tête au dernier de cap-à-pied, étant sans contredit à la fois, une des femmes la plus spirituelle, et des hommes le plus honnête que je connaisse.

Vous voyez que je ne souffle pas mot de vôtre ascension miraculeuse de Mont Blanc, ni de la petite poste que vous aviez établie sur la cime, écrivant et expédiant cinq lettres (je crois) par cette entreprise non générale! Ni de vos triomphes et vôtre couronnement à Chamounix, ni même de vôtre magnifique Album ! tout auréolé, qu'il est des chefs-d'œuvres des artistes les plus célèbres de l'Europe, car tout cela appartient au monde et à la postérité; mais vous, vôtre bonté et vôtre amitié, ce sont mes trésors à moi, et j'ai le droit de m'enorgueillir. Ce n'est pas pour dénigrer vos exploits de Mont Blanc, mais au bout du compte qu'avezvous vu de si extraordinaire ? Une pauvre petite Mer de Glace! Ah! chère, venez y en Angleterre, et vous trouverez des familles toutes entières de glace ! Fait physiologique qui me porte à croire, que si Socrate avait été Anglais, en priant les dieux de lui défendre de ses amis, le brave homme aurait ajouté et surtout de mes parents! Vous vous rappellez ce que nôtre pauvre amie la Princesse Alexandre Galitzin disait à propos des G****** en le préfaçant de “Faut être juste, ma chère—mais" eh bien ! vous n'avez qu'à faire l'application. Et ce n'est point étonnant, vu que l'idolâtrie du veau d'or soit notre culte national, à quelques belles et bonnes, exceptions près, la Femelle Britannique (animal sans caur et sans tête, inédite par Buffon) est vraiment une nullité odieuse, et voilà pourquoi le commerce social est une chose incomprise chez nous; car, tandis que la France a produit tant de femmes célèbres et de grandes dames,-l'Angleterre ne fait guère que mettre bas (et à bas) des femelles ! des femmelettes et des fine Ladies ! La première ne sait rien, la seconde ne fait rien, et la troisième ne dit rien ! et toute cela se suivent, comme les moutons de Panurge; veut s'affranchir de ces “Tartes à la crême” capacités, et pénétrer dans les côteries où l'on fait de l'esprit par métier, on ne trouve guère que des hommes pédants, et assommants; et des femmes précieuses et sans grâce morale, ou physique. Quant au mâle, il se rétranche dans un égoïsme profond, et une apathie sublime, et entre ces deux gouffres, il traite la femelle ! de haut en bas, adoptant un style Sor

on

« AnteriorContinuar »