La maison d'un artiste, Volume 1

Capa
Fasquelle, 1898 - 642 páginas
 

Páginas seleccionadas

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 28 - ... française du dix-huitième siècle sous toutes ses faces, et presque dans tous ses spécimens, des dessins qui sont en général les dessins les plus importants de chaque Maître, petit ou grand ». Il en a dressé un catalogue très complet, annoté de détails curieux et augmenté d'anecdotes, que l'on trouvera tout au long dans le premier volume de la Maison d'un artiste.
Página 356 - Ma tante se trouvait être, en ces années, une des quatre ou cinq personnes de Paris, énamourées de vieilleries, du beau des siècles passés, des verres de Venise, des ivoires sculptés, des meubles de marqueterie, des velours de Gênes, des points d'Alençon, des porcelaines de Saxe. Nous arrivions chez les marchands de curiosités, à l'heure, où se disposant à partir, pour aller dîner en quelque « tournebride
Página 3 - ... hasard mon cœur s'est trouvé occupé, l'objet d'art ne m'était de rien. Oui, cette passion devenue générale, ce plaisir solitaire, auquel se livre presque toute une nation, doit son développement au vide, à l'ennui du cœur, et aussi, il faut le reconnaître, à la tristesse des jours actuels, à l'incertitude des lendemains, à l'enfantement, les pieds devant, de la société nouvelle, à des soucis et à des préoccupations qui poussent, comme à la veille d'un déluge, les désirs et...
Página 325 - Tire-Point, bourgeois de Paris, maître et marchand tailleur d'habits, ancien juré de sa communauté, ancien marguillier de sa paroisse, membre de la première et de la plus nombreuse confrérie de tous les royaumes, etc. , etc. , prononcé le 3 juillet 1776, par — , son premier garçon et associé.
Página 357 - ... portais comme j'aurais porté le Saint-Sacrement, les yeux sur le bout de mes pieds et sur tout ce qui pouvait me faire tomber. Et le retour avait lieu dans le premier et expansif bonheur de l'acquisition, faisant tout heureux le dos...
Página 305 - Catalogue Raisonné des différents objets de curiosités dans les Sciences et Arts qui composaient le Cabinet de feu M. Mariette, Contrôleur général de la grande Chancellerie de France, honoraire Amateur de Г Académie.
Página 25 - Edmond, je me suis dit : si je n'étais pas littérateur, si je n'avais pas mon pain sur la planche, la profession que j'aurais choisie, ça aurait été d'être un inventeur d'intérieurs pour gens riches. J'aurais aimé qu'un banquier, me laissant la bride sur le cou, me donnât...
Página 147 - Dans une allée de boutiques, au milieu du cercle fait par la foule, un homme et une femme dansent aux accords d'un joueur de violon et d'un harpiste.
Página 356 - ... et chaussées de ces petits souliers de prunelle dont on voit les rubans se croiser autour des chevilles dans les dessins de Gavarni de La Mode:, descendaient la montée, se dirigeant vers Paris. Un charmant trio que la réunion de ces trois femmes : ma tante avec sa figure brune, pleine d'une beauté intelligente et spirituelle ; sa belle-sœur, une créole blonde, avec ses yeux d'azur, sa peau blanchement rosée et la paresse molle de sa taille ; ma mère avec sa douce figure et son petit pied....

Informação bibliográfica