Revue de Bretagne et de Vendée, Volume 48

Capa
J. Forest ainé, 1880

No interior do livro

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 258 - L'homme n'est qu'un roseau le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser. Une vapeur, une goutte d'eau, suffit pour le tuer. Mais quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt; et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien.
Página 431 - Et jusques au bonjour, il dit tout à l'oreille. ACASTE Et Géralde, Madame ? CÉLIMÈNE 0 l'ennuyeux conteur ! Jamais on ne le voit sortir du grand seigneur, Dans le brillant commerce il se mêle sans cesse, Et ne cite jamais, que duc, prince, ou princesse.
Página 73 - HISTOIRE DE LA PERSÉCUTION RELIGIEUSE DANS LES DIOCÈSES DE QUIMPER ET DE LÉON, DE 1790 A 1801, par M. l'abbé JosephMarie Téphany, chanoine titulaire de la cathédrale de Quimper. — Quimper, Kerangal, 1879. In-8
Página 425 - Vous allez être parmi nous la vivante image de cette impératrice chérie, depuis longtemps l'admiration de l'Europe, comme elle le sera de la postérité. C'est l'âme de Marie-Thérèse qui va s'unir à l'âme des Bourbons. D'une si belle union doivent naître les jours...
Página 414 - La bonne chère en était succincte : c'était communément un poulet , des épinards , une omelette. La compagnie en était peu nombreuse ; c'étaient tout au plus cinq ou six de ses amis particuliers , ou un quadrille d'hommes et de femmes du plus grand monde , assortis à leur gré , et réciproquement bien aises d'être ensemble. Mais, quel que fûtcepetit cercle de convives, Bernard et moi nous en étions.
Página 12 - Onze prêtres armés, venant de Vannes, avec leurs épées brisées et leurs robes ensanglantées, et des béquilles de coudrier. De trois cents plus qu'eux onze.
Página 367 - Madame , je vous ai fait perdre une heure ; je vais vous la faire regagner; car je vous jure, avec tout le respect que je vous dois, que je n'aurai point l'honneur de vous lire ma pièce.
Página 149 - L'esprit reste ferme, mais l'âme est bien triste.... Le croyant de l'avenir, qui n'en tient pas moins de...
Página 304 - Sa lance, quand il la balance, jette de tels .éclairs, qu'elle éblouit tous les regards ; Son épée, quand il la manie, porte de tels coups, qu'il fend en deux homme et cheval. — Frappe toujours! tiens bon! seigneur duc; frappe dessus! courage! lave-les (dans leur sang)! lave-les! Quand on hache...

Informação bibliográfica