Collection complete des œuvres de J.J. Rousseau, Volume 25

Capa
Paul Moultou et du Peyrou, 1782

No interior do livro

Páginas seleccionadas

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 149 - J'entre en une humeur noire, en un chagrin profond, Quand je vois vivre entre eux les hommes comme ils font. Je ne trouve partout que lâche flatterie, Qu'injustice, intérêt, trahison, fourberie ; Je n'y puis plus tenir, j'enrage ; et mon dessein Est de rompre en visière à tout le genre humain.
Página 355 - ... enjoint à tous ceux qui en ont des exemplaires de les apporter au greffe de la Cour, pour y être supprimés; fait...
Página 306 - ... toujours le guide infaillible de l'autorité légitime, procède avec sûreté, marche avec confiance, avance à grands pas dans la carrière des sciences, se rend utile à la société, honore sa patrie, fournit sa course dans l'innocence, et la termine avec gloire.
Página 356 - Diftributeurs dudit livre ; pour , les informations faites , rapportées & communiquée^ au Procureur- Général du Roi, être par lui requis & par la Cour ordonné...
Página 376 - Dans les livres. Et qui a fait ces livres ? Des hommes. Et qui a vu ces prodiges? Des hommes qui les attestent. Quoi ! toujours des témoignages humains! toujours des hommes qui me rapportent ce que d'autres hommes ont rapporté ! que d'hommes entre Dieu et moi ! Voyons toutefois , examinons , comparons , vérifions.
Página 289 - Sciences ; pour les venger d'une fi faufle imputation , je n'aurois qu'à rapporter ici les avantages que leur doit la Société ; mais qui pourroit détailler les biens fans nombre qu'elles y apportent...
Página 298 - Il s'épuife en raifonnemens & en recherches pour trouver des fuffrages qui accréditent fon opinion. Il cite des témoins qui attribuent à la culture des Sciences & des Arts , la décadence des Royaumes & des Empires. Il impute aux favans & aux artiftes le luxe & la mollefle , fources ordinaires des plus étranges révolutions.
Página 306 - Jouet des préjugés les plus bizarres , attaché aux opinions les plus abfurdes , entêté des fyftêmes les plus infenfés , dans quels écarts ne donne pas l'efprit humain , quand, livré à une curiofité préfomptueufe , il veut franchir les limites que lui a marqué la même main qui a donné des bornes à la mer! Mais en vain fes flots...
Página 294 - Mais quand même, dans ces contrées sauvages, il y auroit moins de crimes que dans certaines nations policées, y at-il autant de vertus? Y voit-on surtout ces vertus sublimes, cette pureté de mœurs, ce désintéressement magnanime, ces actions surnaturelles qu'enfante la religion?
Página 296 - ... particulier. La religion étudiée est pour tous les hommes la règle infaillible des bonnes mœurs. Je dis plus : l'étude même de la nature contribue à élever les...

Informação bibliográfica