Imagens das páginas
PDF
ePub

des membres de la commission chargée d'examiner la proposition de M. Josse, celui de M. Josse lui-même a été omis.

Cette rectification sera faite, et, sous le bénéfice de cette observation, le procès-verbal est adopté.

- M. le Président, en présentant le compte-rendu des obsèques de M. De Forceville, qui sera inscrit sur le registre des procès-verbaux, demande si les trois discours prononcés doivent y être transcrits. – La Société décide la transcription du seul discours de M. Garnier.

– Il est procédé au dépouillement de la correspondance.

- M. le Ministre de l'Instruction publique envoie le programme du Congrès des Sociétés savantes pour 1886.

- Il adresse, au nom du Comité des travaux historiques, la communication d'un sujet d'enquête sur les assemblées générales des communautés d'habitants en France sous l'ancien régime.

- M. De Vienne, Président du Comice agricole de Montdidier, adresse une circulaire touchant le centenaire de Parmentier.

- M. Cappe remercie la Société de son admission en qualité de titulaire non résidant.

- M. Frédéric Godefroy demande des renseignements pour un répertoire universel de la langue française qu'il prépare.

- M. le Ministre de l'Instruction publique envoie une circulaire sur les recherches à faire touchant les courants de l'Océan Atlantique.

- Au nom de la commission chargée d'examiner les dessins donnés par Mme Herbault, M. Pinsard présente un rapport verbal dans lequel il fait valoir le nombre et l'importance des plans, des vues de monuments, des coupes et des élévations qui composent cette collection. - Il propose qu'une médaille de vermeil grand module soit votée à Mme Herbault.

Ces conclusions sont adoptées. — La médaille portera l'inscription.

A Madame Herbault, la Société des Antiquaires de Picardie reconnaissante. 9 février 1886.

La remise en sera accompagnée d'un extrait du procès-verbal.

- M. Georges Antoine, architecte, Baron René de Boutray et Adrien Percheval, présentés à la dernière séance, sont élus membres titulaires non résidants.

- M.R.de Guyencourt donne lecture d'une note sur l'église de Mailly-Raineval dont il a précédemment étudié le château.

- M. Roux, membre titulaire non résidant, lit un mémoire sur l'Abbaye de S. Acheul, dans lequel il fait ressortir les abus qui résultaient de la commende. Ce travail est une partie de l'histoire complète de l'abbaye que prépare M. Roux. · Cette lecture est applaudie et l'auteur reçoit les félicitations du président.

- Au nom de la commission des finances, M. Darsy

lit un rapport sur le compte des recettes et dépenses de 1885 et sur le projet de budget de 1886.

Avant que la discussion soit ouverte, M. Duvette fait remarquer que la Société ne saurait délibérer valablement parce qu'elle n'est point en nombre. - La discussion du rapport est donc remise à la prochaine séance.

Quelques observations de détail sont seulement échangées sur certains chiffres portés au budget.

Séance ordinaire du 3 mars 1886.

Présidence de M. GARNIER, Président. Répondent à l'appel et au contre-appel, MM. Crampon, Darsy, de Calonne, Dubois, Duhamel, Garnier, Josse, Pinsard, Poujol de Fréchencourt et Soyez.

Au contre-appel seulement, M. Janvier.
MM. Antoine, De Cagny et Durand se font excuser.

- Le procès-verbal de la séance du 9 janvier est lu et adopté.

- M. le Président dépouille la correspondance,

L'Institut canadien-français d'Ottowa demande l'échange des publications, et sollicite un secours pour la reconstruction de son palais.

- MM. Georges Antoine, Baron René de Boutray et Adrien Percheval remercient la Société de leur admission en qualité de titulaires non résidants.

– M. le Ministre de l'Instruction publique envoie une circulaire relative à la 24. réunion des Sociétés savantes à la Sorbonne.

- M. Alcius Ledieu adresse le prospectus d'une revue qu'il se propose de publier sous le titre de : Le Cabinet historique de l'Artois et de la Picardie.

- M. le Président met aux voix la nomination de M. Albert Jumel qui est élu titulaire non résidant.

- L'ordre du jour appelle la discussion du rapport de la Commission des finances et du budget.

Pour la seconde fois l'assemblée n'est pas en nombre.

- Plusieurs membres sont d'avis qu'il faut passer outre; mais, considérant que la question du budget n'a point été portée à l'ordre du jour des convocations faites pour cette séance du 3 mars, la Société décide que la discussion et le vote seront renvoyés et mis à l'ordre du jour de la prochaine réunion, et que, quel que soit le nombre des membres présents, le budget sera voté définitivement.

- M. R. de Guyencourt donne lecture d'une note de M. Cappe sur deux monuments mégalithiques de Béalcourt, savoir: 1° un dolmen dont la table mesure encore aujourd'hui 2-,80 de long sur 2. de large, et qui est situé dans un vallon peu éloigné de Béalcourt, dans la direction d'Heuzecourt. -2° Un menhir en grés qui se trouve dans le cimetière de Béalcourt, non loin du portail de l'Eglise.

– M. Crampon dépose au nom de l'auteur, M. l'abbé Sueur, une notice manuscrite sur la commune de Fontaine-sur-Somme.

- La parole est donnée à M. Pinsard qui présente les dessins d'une collection de silex appartenant à M. Arthur Vinchon, d'Ennemain, laquelle se compose

principalement de baches, silex et pointes de flèches reproduits en grandeur naturelle.

Dans une deuxième communication il décrit une maison en bois avec sculpture, située rue des Poirées en face la rue de Guyenne. M. Pinsard a dressé à l'échelle de 0",05 la restitution complète de la façade. Il en a fait un dessin magnifique qui est examiné avec un vif intérêt.

Sur un écusson placé au centre du rez de chaussée M. Dubois signale l'existence de 2 initiales R. P. qui seraient celles de Francois Riolan et de Louise Picquet. François Riolan vivait vers 1560, ce serait lui qui aurait fait construire la maison et qui l'aurait habitée.

M. Pinsard répond qu'il vérifiera l'existence de ces initiales, l'état de vétusté des boiseries ne lui ayant fait connaftre au premier abord que des motifs de décoration.

Dans une 3° note M. Pinsard appelle l'attention de ·la Société sur les marques d'ouvriers tailleurs de pierre

que l'on rencontre dans les monuments de notre région. — Il présente deux feuilles de dessins, l'une reproduisant les marques de Coucy-le-Château, l'autre les marques du département de la Somme.

Cette communication est écoutée avec faveur, et la Société décide qu'elle sera insérée au bulletin.

« AnteriorContinuar »