Énigmes et découvertes bibliographiques

Capa
A. Lainé, 1866 - 371 páginas
 

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 139 - LE LOUP ET L'AGNEAU La raison du plus fort est toujours la meilleure : Nous Talions montrer tout à l'heure. Un Agneau se désaltérait Dans le courant d'une onde pure. Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure, Et que la faim en ces lieux attirait. Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ? Dit cet animal plein de rage : Tu seras châtié de ta témérité.
Página 140 - Sire, répond l'agneau, que votre majesté Ne se mette pas en colère ; Mais plutôt qu'elle considère Que je me vas désaltérant Dans le courant. Plus de vingt pas au-dessous d'elle ; Et que, par conséquent, en aucune façon, Je ne puis troubler sa boisson.
Página 279 - Couvrez ce sein que je ne saurais voir ; Par de pareils objets les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées.
Página 242 - En ce lieu se donnent mille assignations scandaleuses, au prejudice de l'honnesteté et pudicité des femmes, et à la ruine des familles des pauvres artisans, desquels la salle basse est toute pleine, et lesquels plus de deux heures avant le jeu, passent leur temps en devis impudiques, en jeux de cartes et de dez, en gourmandises et yvrongnerie... etc., d'où viennent plusieurs querelles et batteries...
Página 20 - ... plus actifs et les plus redoutables étaient les confesseurs in extremis et les syndics de la Librairie. Dès qu'un homme connu par ses opinions hardies en matière de religion et noté comme tel sur les listes de l'Index était dangereusement malade, il se voyait circonvenu et obsédé par les gens qui tenaient à honneur de le confesser, de le convertir, de lui faire faire amende honorable : s'il cédait à ces persécutions, on lui enlevait ses papiers. Dans tous les cas, après sa mort, sa...
Página 20 - L'auteur est connu, l'ouvrage est estimé, mais le livre a disparu. Nous sommes convaincu que, jusqu'à l'époque de la Révolution de 89, les éditions de Cyrano de Bergerac ont été détruites systématiquement par les soins infatigables de la mystérieuse confrérie de l'Index. Cette confrérie, qui faisait une guerre sourde et terrible aux ouvrages des philosophes et des libres penseurs, qu'elle avait marqués du sceau de l'athéisme ou de l'impiété, se recrutait parmi les laïques comme parmi...
Página 349 - ... dans le rôle de Marquise Duparc, en déshabillé de comédienne, dans sa loge! Mlle Nivette, dans le rôle de Pierrotin, un des deux pages de Dassoucy, a aussi chanté de façon fort agréable, à la fin de la pièce, la Chanson composée par le poète pour Christine de France, duchesse de Savoie : Loin de moy, loin de moy, tristesse, Sanglots, larmes, soupirs, Je revoy la Princesse, Qui fait tous mes désirs : O célestes plaisirs, doux transports d'allégresse ! Viens, mort, quand tu voudras,...
Página 252 - Thimethelie, ou censure des femmes, satyre seconde en laquelle sont amplement descrites les maladies qui arrivent ordinairement à ceux qui vont trop souvent à l'escarmouche, soubs la cornette de Venus. » Quelque mauvais qu'ils fussent, ou peut-être parce qu'ils étaient mauvais, les vers du docteur Sonnet furent vivement critiqués : il y eut même une contre-satire à la louange des dames. L'aut...
Página 258 - Le Parnasse des Muses, ou Recueil des plus belles chansons à danser, recherchées dans le cabinet des plus excellents poètes de ce temps, auquel est adjouté le concert des enfants de Bacchus, dédié à leur rouge trogne.
Página 329 - Correspondance philosophique de Caillot Duval, rédigée d'après les pièces originales, et publiée par une Société de Littérateurs Lorrains. Nancy (Paris ?), 1795. Boards £3 3s. " Les raffinés en bibliographie connaissent seuls Caillot-Duval, car sa Correspondance est une rareté. Un autre titre la recommande à l'intérêt ; — elle est vraiment comique.

Informação bibliográfica