L'île de Crète: souvenirs de voyage

Capa
L. Hachette et cie., 1867 - 278 páginas
0 Críticas
 

Opinião das pessoas - Escrever uma crítica

Não foram encontradas quaisquer críticas nos locais habituais.

Páginas seleccionadas

Outras edições - Ver tudo

Palavras e frases frequentes

Passagens conhecidas

Página 19 - Je possède une grande richesse : c'est ma lance, c'est mon épée et mon beau bouclier long, rempart du corps. Oui, avec cela je laboure ; avec cela je moissonne ; avec cela je foule l'agréable vin que produit la vigne ; avec cela j'ai des esclaves qui m'appellent» Maître. » Eux, ils n'ont pas le cœur d'avoir une lance, ni une épée, ni un beau bouclier long, rempart du corps. Tous tombent de frayeur et embrassent mon genou en s'écriant: « Maître! » et
Página 119 - Ils y reçurent l'accueil le plus flatteur et le plus empressé, et, devenus, en un jour, de citoyens qu'ils étaient, étrangers et bannis, ils allèrent avec leurs alliés combattre les Cnossiens. Ainsi périt, par un coup inattendu et terrible...
Página 18 - Cretois une niaiserie titrée; nous ne visons qu'au gain; nous ne tirons nos flèches, nous ne travaillons sur terre et sur mer que pour de l'argent. Aussi je ne viens ici que pour de l'argent. Quant aux droits politiques, accorde-les à ceux qui se les disputent et qui achètent des fariboles au prix de leur sang.
Página 4 - Chaonie ; Et la Religion, fille des immortels, Autour de ta charrue éleva ses autels. Par toi changea l'aspect de la nature entière. On dit que Jasion, tout couvert de poussière, Premier des laboureurs, avec toi fut heureux : La hauteur des épis vous déroba tous deux; Et Plutus, qui se plaît dans les cités superbes, Naquit de vos amours sur un trône de gerbes. Ce sont là de ces beautés primitives, abondantes, dignes d'Ascrée, comme Lucrèce les retrouvait dans ses plus beaux vers : l'image...
Página xxviii - ... où ils ont aujourd'hui déjà la prépondérance, de l'administration et de la justice. Auront-ils alors beaucoup de peine à obtenir de la Porte, en saisissant quelque occasion favorable, des privilèges analogues à ceux de Samos, qui se gouverne elle-même sous le contrôle d'un prince grec nommé par le sultan, qui a sa constitution particulière et son drapeau flottant à toutes les brises de l'Archipel?
Página 268 - Pour que je t'ouvre, pour que tu entres, donne-moi quelque indice de ma cour.» — « A ta porte est un pommier, dans ta cour est une vigne : — cette (vigne) donne un raisin blanc ; (ce raisin) un vin muscat; — et ce (vin) quiconque en boit est restauré , et en demande encore. » — «Tu me trompes, fils de matois, quelqu'un du voisinage t'aura dit cela : — pour que je t'ouvre , pour que tu entres, donne-moi quelque indice de ma maison.
Página 171 - Hadji-OsmanPacha, qui s'était fait connaître, dans les postes qu'il avait remplis, par l'énergie de son caractère , par une fermeté qu'il poussait au besoin jusqu'à la cruauté. Habitué à se faire obéir, Hadji-Osman eut bien vite jugé la situation et pris son parti. Il savait qu'aux grands maux il faut les grands remèdes, et il n'était pas homme à hésiter sur le choix des moyens. La principale difficulté, c'est qu'il n'avait pas de troupes à sa disposition : ces beys et ces agas turcs,...
Página 18 - La fortune tourne d'ordinaire comme il convient ; elle accable ceux qui machinent contre les autres quelque injustice. On peut être quelque temps tyran ; mais les iniquités du tyran ne tardent pas à recevoir leur châtiment. Un Cretois vint trouver le consul Julius [César] et s'offrit comme traître : « Si par mon aide, lui dit-il, tu l'emportes sur les ennemis, quelle récompense me donneras-tu en retour? — Je te ferai, répondit César, citoyen de Rome, et tu seras en faveur auprès de moi....
Página 261 - Presque tous sont de trèshaute taille; leur vigueur, que nous les avons vus déployer à la course et à la lutte, s'accuse plutôt par la surprenante agilité des mouvements que par une musculature exagérée, tandis que ce dernier caractère m'a souvent frappé chez les Turcs de l'Anatolie, La plupart d'entre eux sont blonds , leurs longs cheveux tombent sur leurs épaules ; ils ont de grands yeux clairs, le nez marqué sans être fort, la bouche fine, les dents brillantes et bien rangées ; on...
Página 174 - A mesure qu'ils se présentent, il les accueille le plus gracieusement du monde, et réussit, à force de politesses et d'avances, à endormir les plus soupçonneux; puis, quand ils sont tous réunis dans la ville, il les convoque un matin au sérail pour entendre la lecture de je ne sais quel firman arrivé de Constantinople. Ils se rendent, sans défiance aucune, à cette invitation ; mais à peine sont-ils rassemblés dans la salle d'audience, que les domestiques du pacha et quelques aventuriers...

Informação bibliográfica