Imagens das páginas
PDF
[ocr errors]

' ' To'zz'r­¢les-Regrets.. ` ' DE toutes les femmes.'q'ui étoient au fervice de Trama‘rirre , la íеще Céliane rel’ta'~fi-. delle : се` quifrt voir' à cette Princeffe que les démondfrations d’attachement S: de dé-' vouernent qu’on avoit toujours montrées pour fon fervice , ne pouvoient tenir contre fes dif- . graces; 8: elle éprouva , dans cette rencontre, се que peut 1 l’ingratitude des perfonnes que le Ген! intérêt attache auprès

[graphic]

`des Grands. Toujours prêtes à

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

la Reine, engagea de nouveau Céliane d’y retourner, pour la fupplier de ne lui point imputetl une faute dont elle ne pouvoit s’avouer coupable; de fe reffouvenir qu’elle n’avoit jamais manqué à la foumiflion qu’elle devoir aux ordres de fa Maгде; qu’elle fe flatte qu’elle uiipermettra au moins, pour adoucir fon exil, d’emme.ner 1'’enfant dont la iiaiffance venoit de caufer fon malheur; que ne pouvant être élevé à lal Cour de fa Majeйé, fa deftiнее devoir lui être indifférente; que ce feroit pour elle la fplus grande confolation qu’elle рад

[graphic]
[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors]

сеПё d’avoir pour les vertus S: les éminentes qualitésqui brilloient 'dans fa Majeflzé; qu’elle ofoit efpérer de 'fa clémence qu’elle voudroit bien lui accorder cette derniere grace , comme .une faveur dont elle feroit. toute fa vie la. plus reconnoiffante. La Reine répondit à Céliane que Tramarine ne devoir pas ignorer que le Prince fon fils étoit au pouvoir de la Magicienne Camagnole , SC qu’il étoit impoílible de l’en re

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

ceux de la plus tendre amitié.

Mais que ne peut la séduction?
Nc dirait-on pas qu'elle cou-

vre (fun voile épais les plu-s *

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »