Imagens das páginas
PDF
ePub

Dans son travail sur George Sand lettres à Poncy (Revue des Deux Mondes, 1er et 15 août 1909), M. Samuel ROCHEBLAVE a fait d'abondants emprunts à la correspondance qu'entretint, pendant trente-quatre ans, la romancière avec l'ouvrier-poète de Toulon. Ces fragments, outre qu'ils expliquent les origines de la liaison de George Sand avec Poncy et les espoirs qu'elle avait mis dans le talent poétique du jeune homme, servent aussi à l'histoire des idées et de la production littéraire de George Sand sons la seconde République et sous le second Empire.

Sous ce titre Eugène Scribe, d'après sa correspondance inédite avec Ernest Legouvé, M. CHARLES MARTEL publie, dans le Temps du 17 août, des 15 et 30 septembre, du 31 octobre et du 2 novembre, d'assez longs extraits des lettres échangées entre les deux auteurs dramatiques à l'occasion des pièces auxquelles ils travaillèrent ensemble, et ces extraits montrent surtout Scribe tel qu'il était, collaborateur aussi cordial que fécond et habile à l'ouvrage.

L'article que M. Joseph AGEORGES a publié dans le Correspondant du 25 juillet, sous ce titre : Une amitié de journalistes, Henri de Latouche et Honoré de Lourdoueix, d'après des documents nouveaux, avec des lettres de Latouche et de George Sand, donne sur ces deux journalistes, fameux en leur temps, des renseignements qui ne manquent pas d'intérêt. Ils étaient compatriotes, Berrichons tous les deux, et furent élevés ensemble au collège de Pontlevoy, près de Blois. C'est ce qui explique que la diversité de leurs opinions ne les ait pas divisés plus tard et que, journaliste légitimiste, Lourdoueix, rédacteur en chef de la Gazette de France, soit demeuré l'ami de Latouche, rédacteur en chef du Figaro et libéral. Les lettres de Latouche, cordiales et même tendres, imprimées dans cet article, montrent combien il fit cas, jusqu'à la fin de sa vie, des sentiments de son ami.

Les lettres inédites de Gérard de Nerval communiquées au Mercure de France (1er juillet) par M. Jules MARSAN sont toutes intéressantes et apportent des détails nouveaux sur l'existence si aventureuse de cet esprit si délicat. Elles servent aussi de prétexte à un commentaire plein de goût qui les encadre parfaitement et place dans une juste lumière la physionomie de leur

auteur.

On a réuni dans un petit volume de la collection des Chefs-d'œuvre de la littérature religieuse six articles de J. Barbey d'Aurevilly consacrés à des sujets édifiants: L'Internelle consolacion; Sainte Térèse; Pascal; Bossuet; Saint Benoît Labre; le Curé d'Ars. Ce sont des morceaux bien choisis pour montrer la manière de l'écrivain quand il aborde quelque question religieuse et aussi la façon, personnelle et assez paradoxale, dont il envisage des questions fort diverses qu'il accommode à la portée de son jugement passionné.

On travaille à l'installation des collections de documents imprimés et manuscrits sur l'histoire littéraire du XIXe siècle légués par le vicomte de Spoelberg de Lovenjoul à l'Institut de France.

Ces collections seront disposées dans un immeuble particulier, situé rue du Connétable, à Chantilly, et la garde en a été confiée à M. Georges Vicaire, le bibliographe auteur du Manuel de l'amateur des livres du XIXe siècle, qui se propose d'entreprendre un catalogue de tous ces documents aussitôt que le classement en sera achevé.

Précisément le vingtième fascicule de l'important ouvrage de M. Georges Vicaire vient de paraître, et il s'étend de la fin de la bibliographie de Victorien Sardou jusqu'au commencement de celle d'André Theuriet, en passant

par les noms intermédiaires dans l'ordre alphabétique. On peut donc en envisager la fin comme prochaine.

- Signalons les thèses de doctorat ès lettres concernant l'histoire littéraire qui ont été soutenues pendant cette année à la Sorbonne : Le 9 février, M. Ollion, La Philosophie générale de Locke; respondance de Locke.

· Notes sur la cor

Le 26 février, M. G. Rudler, La Jeunesse de Benjamin Constant (1767-1794); Bibliographie critique des œuvres de Benjamin Constant.

Le 13 mai, M. Joseph Dedieu, Montesquieu et la tradition politique anglaise en France; Pierre de Laudun d'Aigaliers (devant la Faculté des lettres de Bordeaux).

Le 26 mai, M. Chauvet, La religion de Milton; J. Milton's Treatise on Education.

Le 2 juin, M. Davillé, Leibniz historien; de Lorraine, à la couronne de France.

Les prétentions de Charles III, duc

Le 5 juin, M. Apostolescu, L'influence des Romantiques français sur la Poésie roumaine; L'ancienne versification roumaine (XVIIe et XVIIIe siècles).

Le 11 juin, M. Lange, La Bruyère critique des conditions et des institutions sociales; Histoire secrète de l'Académie de Dijon (1741-1770), par le Président Richard de Ruffey (extraits).

[ocr errors]

Le 14 juin, M. Belouin, De Gottsched à Lessing; Der Franzose (1747). Le 26 juin, M. Camille Pitollet, Contribution à l'étude de l'hispanisme de G. H. Lessing; La querelle calderonienne de Johan Nikolas Böhl von Faber et José Joaquin de Mora, reconstituée d'après les documents originaux (devant la Faculté des lettres de Toulouse).

Le 22 juin, M. Lennel, L'instruction primaire dans le département du Nord pendant la Révolution (1789-1802); Calais au moyen âge [des origines au

siège de 1346] (devant la Faculté des lettres de Lille).

Le 8 décembre, M. Lovinesco, J.-J. Weiss et son œuvre littéraire; Les Voyageurs français en Grèce au XIXe siècle.

Le 15 décembre, M. Charles Drouhet, Le poète François Maynard; Tableau chronologique des lettres du poète François Maynard.

Le 22 décembre, M. Augé-Chiquet, La vie, les idées et l'œuvre de Jean-Antoine de Baïf; Les Amours de Méline, de J.-A. de Baif, édition critique.

Le 23 décembre, M. C. Le Gentil, Le poète Manuel Breton de los Herreros et la société espagnole de 1830 à 1860; Les revues littéraires de l'Espagne pen

dant la première moitié du XIXe siècle.

Dans une vente d'autographes faite par M. Noël Charavay, le 18 décembre, ont figuré un graud nombre de documents manuscrits concernant l'histoire littéraire, dont il n'est pas inutile de mentionner ici quelques

uns.

6. Balzac (Honoré de).

La messe de l'athée, manuscrit aut. sig., 15 p. in-4o, avec ratures et corrections. Une page manquante a été reconstituée.

PRÉCIEUX MANUSCRIT, qui rappelle un épisode de la vie du fameux chirurgien Dupuytren. Dans le manuscrit aut. le nom du docteur athée est Dupuy, mais ce nom était trop indicatif et dans le livre Balzac l'a transformé en Desplein. 12. Beyle (Henri), dit Stendhal. — Lettre aut. signée Mérimée-Musset à Madame O'Reilly; Trieste, 21 janvier 1831. 4 p. in-4o. En haut de la première page, sous la date, on lit, de la main du destinataire M. Beyle, consul général à Civita- Vecchia.

Curieuse lettre. Il parle d'abord de politique et se plaint que l'on jette des défiances entre les Parisiens et le meilleur des Rois. Puis il parle de Trieste, qu'il trouve trop tranquille. Il préfère les Italiens avec leur tempérament orageux. A Trieste, quand on tue, c'est pour voler de l'argent et non par jalousie.

Il termine en demandant à sa correspondante ce qu'elle pense du Rouge et si elle a pu aller jusqu'au bout, etc.

59. Flaubert (Gustave). — L. a. s. à Maurice Schlesinger; 17 décembre, 3 p. in-8°.

PRÉCIEUSE LETTRE. Il annonce son prochain retour au boulevard du Temple. Il va retrouver Paris aussi bête qu'il l'a laissé. « La platitude gagne avec l'élargissement des rues; le crétinisme monte à la hauteur des embelissements.» Puis il annonce que ce ne sera pas cette année encore qu'il finira son «< bouquin sur Carthage. J'écris fort lentement, parce qu'un livre est pour moi une manière spéciale de vivre. A propos d'un mot ou d'une idée, je fais des recherches, je me livre à des divagations, j'entre dans des rêveries infinies. Et puis notre âge est si lamentable que je me plonge avec délices dans l'antiquité. » Victor à Ch. Nodier; jeudi, 28 juin,

77. Hugo (Victor). L. a. s. 2 p. in-8°.

CURIEUSE LETTRE de sa jeunesse, par laquelle Victor Hugo présente SainteBeuve à Nodier. Sainte-Beuve voudrait demander à Nodier ses bons offices pour lui faciliter un travail important qu'il a entrepris sur la langue française au XVIe siècle : « C'est une tâche qui exige un talent élevé et une profonde science. Il a le talent vous pouvez lui ouvrir de nouvelles sources de science. >>

115. Musset (Alfred de). L. a. s. Alf Musset à RACHEL; (Paris) 20 juillet 1851, 3 p. in-8°.

Très curieuse lettre dans laquelle il l'assure qu'il pense à elle, malgré son éloignement. Il ne demande pas mieux que de tenir les engagements litteraires qu'il a pris vis-à-vis d'elle; il désire écrire la pièce promise, mais il se demande quand Rachel aura le temps de la jouer, puisque sa saison est occupée par la pièce d'Augier.

131. Rachel (Elisa FÉLIX, dite).

1/2 p. in-12o.

[ocr errors][merged small]

་་

Cette pièce se trouve au verso du titre du tome I des œuvres de Jean Racine, Paris, 1844, in-12 (Lefèvre, éditeur) relié demi-chagrin, rogné, taches de rousseur. Voici le contenu de la pièce : « Oh! mon doux Racine, c'est dans tes chefs-d'œuvre que je reconnais le cœur des femmes! Je forme le mien à ta noble poésie! Si la lyre de mon dme ne pleure pas toujours à tes accords divins, c'est que l'admiration laisse tout mon étre dans l'extase. RACHEL. »

140. Sand (George). — 2 1. a. s. à Charles Desnoyer, directeur de l'AmbiguComique Nohant, 8 octobre et 5 décembre 1854, 4 p. in-8°.

Lettres relatives à la reprise de Claudie avec le concours de Bocage, Dumaine et Mile Fernand. Elle se refuse à retirer à Bocage le rôle qui lui avait été distribué. « Quant à moi je ne me ferai pas la complice de cette étrange exécution, et puisque, cette fois, M. Bocage était engagé à votre théâtre pour ma pièce, et comptait sur ma pièce, je m'oppose absolument à ce qu'elle soit interprétée par un autre que par lui. »>

TABLE DES MATIÈRES

PIERRE-MAURICE MASSON. L'influence d'André Chénier sur Alfred de Vigny.
ANATOLE LE BRAZ. Un fragment autographe des Mémoires d'Outre-Tombe
PH. MARTINON. Études sur le vers français: la Genèse des règles de Jean
Lemaire à Malherbe . . .

.

[blocks in formation]
[ocr errors][merged small][merged small]
[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]
[blocks in formation]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors]
[blocks in formation]

Sur l'original français de quelques épigrammes allemandes (Max Crone).

212

427

Le Gérant: Paul Bonnefon.

« AnteriorContinuar »